Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 21 avril 2017

Pots à feu

9 rue du laboureur 1.jpg

Au 9 de la rue du Laboureur

mercredi, 19 avril 2017

Loin de moi toute polémique, mais...

... Voici un petit éditorial local qui cependant m'interpelle

le clocher des Augustins 1.jpg

 

lundi, 17 avril 2017

Conte du lundi...

coppee.jpg
podcast
                     Des vers français

samedi, 15 avril 2017

Escapade orthodoxe

église.jpg

Chez nos amis languedociens, dans la partie gardoise

fresque.jpg

Un dépaysement assuré en territoire hélène

mas solan.jpgLe Mas Solan jouxtant la commune de Cavillargues, abrite désormais un monastère orthodoxe. Quinze nonnettes, s’évertuent à maintenir en exploitation 40 hectares de terres escarpées dans le respect des sols sous l'égide du fameux Pierre Rabhi.

Culture de la vigne, de fruitiers et d'oliviers sont l'ossature de l'exploitation. Le maraichage fournit le quotidien du couvent et permet quelques revenus par la vente sur le marché d'Uzès.

 

Un accueil chaleureux, après la visite nous eûmes droit à des boissons fraiches et des pâtes de fruit

La cour de la ferme accueille désormais une église...  encore en travaux

 collage.jpg

Un vieux smartphone et  un éclairement défectueux ne m'ont pas permis de vous offrir de meilleurs clichés.

Cependant une vraie beauté de pierre est en train de s'édifier.

coupole 1.jpg

Une coupole dans la pure tradition orthodoxe

pierre ciselée.jpg

Un merveilleux travail de pierres ciselées abrite les verres colorés

façade.jpg

L'extérieur s'ornemente de beaux appareillages romans...

collage frise.jpg

... et d'une longue frise sculptée

collage fenetre tete et mains.jpg

La beauté jusque dans le détail

Notez cette petite fenêtre surmontée d'une tête entre deux mains ouvertes

collage entrée.jpg

Le tympan du porche et les ferrures de l'entrée

Après l'évocation du ciel , n'oublions pas les nourritures terrestres

produits.jpg

avec des spécialités étonnantes comme un vin passerillé selon la technique du vin jaune du Jura

raisins séchés sur les clayettes pour une concentration optimale du gout fruité

Sirop de fleurs de sureau

solan.jpg

jeudi, 13 avril 2017

Rue du Vice Légat

inscription édit.jpg

Qui pourra déchiffrer l'inscription qui se trouve au bas de la rue Vice Légat,

sur le flan latéral de l’hôtel de Madon de Chateaublanc ?

mardi, 11 avril 2017

Une rognure d'un vieux journal provençal

Mais il nous parle de Joseph Roumanille...

J Roumanille édit.jpg

... d'une façon inachevée certes !

Je me plais à penser qu'il a enveloppé quelques rondelles de saucisson ou une paire de chaussures...  à moins que ce ne soit certaines dentelles coquines... On se fait un roman avec bien peu, c'est ça le bonheur.

dimanche, 09 avril 2017

Un dimanche... Un tableau de Provence

St Denis guidé par les anges Richerenches édit.jpg

Le miracle de St Denis

 Louis Palme 1631

Église St Denis de Richerenches

samedi, 08 avril 2017

Les belles avignonnaises

belle avignonnaise 1.jpg

Rue Guillaume Puy

bellle avignonnaise 3.jpg

3 Rue Notre Dame des sept douleurs

33 ND 7 douleurs.jpg

33 rue Notre dame des sept douleurs

vendredi, 07 avril 2017

Y a pas l'feu rue des Teinturiers

Gusto.jpg

Y a pas l'feu !

mercredi, 05 avril 2017

Campanado

Un coup pour le rez de chaussée

Deux coups pour le premier étage

Trois coups pour le second étage

Et un bon carillon, avant de partir en courant, pour réveiller toute la maisonnée

 ******

Avant que tous ne disparaissent devant la "modernité" des portiers électroniques

rue du roi René 1a.jpg

Rue du roi rené (Cliquez sur la photo)

lundi, 03 avril 2017

Corneille se la baille belle

trouca 1.jpg

Savent ils qu'ils percent sur le site du couvent des Bénédictines de St Laurent ?

trouca 2.jpg

Savent ils qu'ils vont trouver très certainement le forum romain ?

Pour quoi faire... mystère !

dimanche, 02 avril 2017

Un dimanche... Un tableau de Provence

l'archange St Michel Villedieu édit.jpg

L'archange St Michel terrassant le démon

anonyme daté de 1638

Église St Michel et St Laurent de Villedieu

samedi, 01 avril 2017

Le carré du Palais... Une avant première

Annoncée pour le 10 avril prochain, l'ouverture du "carré du palais" a été suspendue après le scandale rocambolesque de son maître d’ouvrage... Le projet Inter Rhône est définitivement arrêté au profit d'une réalisation qui permettra un spectaculaire redressement financier.

carré 1.jpg

 Les Locaux vont être remis dans leur état initial, les salles des coffres réhabilitées, les grilles de défense reposées, un système de sécurité par vidéo surveillance installé, les locaux de l'ancien gardien accueilleront un bureau de la police municipale et enfin pour l'activité principale...

carré 2.jpg

 Les lieux reprennent peur à peu leurs configurations d'origine

 

collage.jpg

... l’entresol sera transformé en salle de baccara alors que les luxueux salons du premier étage recevront autour d'un bar hightech, des tables de jeux et une roulette et...

... peut être des machines à sous, on attend l'autorisation préfectorale...

 

Vous l'avez compris, seule une activité lucrative comme un Casino pourra redresser la situation financière.

 

 

 

Les boutiques de luxes initialement prévues dans l'enceinte du carré trouveront tout naturellement place dans l'ancien conservatoire de musique, l’idée de maison des avignonnais est donc elle aussi abandonnée.

conservatoire édit.jpg

On ne peut que souhaiter bonne chance a ce nouveau projet qui drainera une clientèle fortunée ou en mal de rêve, une heureuse décision qui profitera au commerce avignonnais et à hôtellerie si démunie face au manque d'activité hors la période estivale.

 

jeudi, 30 mars 2017

Les Jésuites...

Nous sommes en 1957, en classe de 7 ème, sarraus gris et manchettes sur les avant bras, nous avions comme maitresse, Madame Garichot, surnommée Miss vespa (en exergue ci dessous) à cause de l'engin qu'elle enfourchait pour se déplacer.

St Joseph 1957.jpg

Quel diplôme pouvait elle avoir pour enseigner dans une école libre ? Le brevet, peut être le niveau du bac sans en avoir reçu les lauriers... En tous cas elle n'avait aucun diplôme pédagogique ni de formation à l'enseignement. je n'en dirai pas de même pour les jésuites qui avaient de solides connaissances qu'ils ne cessaient d'approfondir.

 En cette année 1957, nous eûmes l'heur d'être pourvu de bureaux neufs, aussi nous imposa t on d'acheter, pour la protection de ce matériel scolaire, un de ces rouleaux d'un nouveau matériau appelé plastique transparent... Il était épais, il était dur l'hiver puis mou en été. Nous dûmes  recouvrir les bureaux puis pratiquer un trou destiné à l'encrier d'encre violette dans laquelle nous trempions nos plumes sergent major.

 

sergent major.jpg

 C'était l'époque de l'enseignement à coup de pensums : devoirs supplémentaires, lignes à faire à la maison et éventuellement à force de brimades : coup de règles sur les doigts, à genoux les bras en croix, parfois a genoux sur une règle et parfois, expédition illico presto chez ce que nous appelions le préfet des études, une sorte de surveillant général avant l'heure, un cerbère qui était là pour mater les têtes dures.

Cependant sur la photo nous avions pour la plupart le sourire, ce qui revient à dire que toutes ces choses étaient dans l'air du temps

Étrangement nous n'avions pas de cours de catéchisme dans ce collège religieux et on nous foutait royalement la paix sur ce plan là, si ce n'est quelques solennités jésuitiques qui se soldaient par une messe par section ( les petits, les moyens, les grands si je me souviens bien).

echasses.jpg Il faut dire que nos recréations se déroulaient sur des échasses, jeu que tout le monde pratiquait de façon intense. ces prolongements de nos jambes, servaient parfois d'instruments contondants pour régler nos conflits grégaires

 Les cours étaient entrecoupés de séances d'étude où le pion se trouvait sur une estrade haut perché et nous terrorrisait de son regard pénétrant tout auréolé d'une réputation de sanctions plus ou moins imaginaires qui nous glaçaient par leurs seules évocations. Cependant, ce pion avait un coté sympathique, il pratiquait l'aéromodélisme et avait eu la bonne idée de décorer l'étude de ses réalisations... Biplans, bombardiers, double queues, avions de lignes survolaient nos études de grammaires et nos exercices de baignoires qui fuient.

 

père Vidal.jpg Un fois par mois, nous avions un cours de solfège avec le père Vidal qui apportait un étrange harmonium portatif et nasillard qui était censé nous donner le "LA" dans un trémolo d'harmoniques qui nous faisaient frémir... Le soufflet à ressort, actionné irrégulièrement, nous laissait imaginer la longue agonie de l'instrument.

orgue portatif 1.jpg

Ma mère m'inscrivit à la chorale, après les cours vers cinq heures du soir, l'hiver il me fallait rentrer à pied dans le froid et le noir, ce qui ne me plaisait pas trop ! Nous chantions cependant à tue tète « Le vigneron monte a sa vigne... » du franco-helvete, Carlo Boller (cliquez sur l'harmonium pour en entendre une interprétation chorale)

jean françois electricien.jpg

 

Ce qui me plaisait dans cet établissement, c’était la fin d'année avec la fête dans toutes les cours (nous pouvions accéder à la cours des grands que nous admirions par leurs facéties alors que nous redoutions leur témérité) et puis il y avait la distribution des prix et les accessits.. J'en avais bien peu... J'eus tout de même la chance d'être honoré d'un livre qui s'appelait "Jean François électricien" un livre romancé de vulgarisation sur les lois de l'électricité et ses applications, qui ne m'a jamais quitté. Ces jésuites décidément avaient l'esprit pratique.

 

 

 Et puis, il y avait ce fameux théâtre à coté de la piscine... Une vraie scène avec son rideau majestueux, au plafond, un ciel peint, cerné d'une magnifique balustrade de pierre en trompe l’œil, une merveille...

theatre à st joseph 1.jpg

Vous vous rendez compte à cette époque, un théâtre privé !

Les élèves y jouaient des pièces classiques, quelques farces pleines de mystifications qui nous faisaient rire et puis des interprétations des "tubes" du moment c’était bon enfant même si ça se cantonnait la plupart du temps à du Ray Ventura. je me souviendrai toujours d'une "tout va très bien madame la marquise" (cliquez sur le théâtre pour vous remémorer cette pauvre marquise)

L'année suivante, je fus enfermé dans un pensionnat pour 4 ans... une espèce de mort civile que je ne compris jamais !

 

 

mardi, 28 mars 2017

La croix des oiseaux... c'est pas si vieux

Construits dans les années soixante pour subvenir aux besoins de logement, toujours d'actualité, malgré les efforts d'après guerre.

la croix des oiseaux.jpg

Une partie de la population, pourtant favorable au confort "moderne" que l'on trouve dans ce qu'on appellera les tours HLM, s'inquiète néanmoins du style "Manhattan" que prend l'architecture avignonnaise.

L'accent en 1963 tourne à la caricature le devenir de la cité papale (cliquez sur la photo)

Pour faire face à l'insécurité dans le quartier, ces barres seront détruites en 1998