Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 16 novembre 2013

Herbes tinctoriales

Au Mont Ventoux, réputé pour les qualités magiques de ses "herbes à remèdes",

Rhamnus_alaternus.JPGon cueillait le sustet ou graine jaunes d'Avignon, Cette espèce de nerprun est un arbrisseau épineux, dont les racines sont jaunes et ligneuses; il pousse des rameaux longs de deux ou trois pieds, couverts d'une écorce grisâtre, garnis de petites feuilles épaisses, ressemblant à celles du buis, nerveuses, faciles à se détacher. Ses fleurs sont petites, mono-pétales, jointes plusieurs ensemble; il leur succède des baies grosses comme des grains de poivre à trois ou quatre angles, quelquefois faites en petits cœurs, de couleur vert jaunâtre, d'un goût styptique et fort amer.

 

petit-genet.jpgla genestelle ou petit genet aussi appelé, herbe à jaunir. Les tiges fibreuses servaient aussi au tissage.

 

 

 

 

 

 

pastel des teinturiers.jpgDans les terres incultes, le pastel pour la couleur bleue,

 

 

 

 

 

sumac2.jpg

 

Le sumac ou sumac des corroyeurs était utilisé en tannerie pour ses pigments.

L'écorce du tronc fournit des pigments jaune et noir

L'écorce des racines un pigment brun et les fruits un pigment rouge.

 

 

 

garance.jpgLa garance apporté par Althen fut la richesse du Comtat. On rapporte que la sorgue de la rue des roue avait à certains moments de l'année la couleur du sang.

Plante tinctoriale, les racines de la garance peuvent servir à préparer des colorants et des teintures et c’est en 1763 que Jean Althen présenta ses essais sur les vertus de la garance pour teindre les tissus en rouge.

Il proposa l’établissement d’un moulin, propriété exclusive de la ville d’Avignon afin de réduire les racines de garance en poudre.

 

 

maurelle.jpgLa cueillette des maurelles était l'apanage des habitants de Gaillargues près de Nîmes, qui gardaient jalousement le secret des contrées où cette plante était la plus répandue (d'après Fernand Benoit)

Plus couramment appelée croton des teinturiers : genre d'euphorbe des terrains vagues, utilisée depuis le moyen âge pour les teintures bleues ou violettes.

 

 

 

 

Eucalyptus.jpg

 

L'arbre à fièvre, nom que l'on donne à l'eucalyptus en Provence, était planté dans les régions marécageuses et insalubres pour les assécher et les assainir.

Les commentaires sont fermés.