Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 26 avril 2014

Folco de Baroncelli - Javon

"Bien que né à Aix en Provence, c'est au château de "Belle - Cote" dans le Gard, au sein de la famille maternelle, que va grandir le futur mainteneur de la Camargue.

marquis de baroncelli.jpgIl a assisté à la lutte mugissante de son grand père pour défendre une cause perdue, et peut être tiendra t il de lui le gout du sacrifice pour une cause exaltante. Les de Chazelle ont lutté pour le rétablissement de la branche orléanaise; lui; plus tard, luttera pour la survie des taureaux et des chevaux de Camargue qui, sans lui, auraient disparu, et pour le maintien de la langue provençale.

Si la famille a une trésorerie limitée, elle a néanmoins gardé l’hôtel d'Avignon. Au cours des ages, avec des fortunes diverses, elle l'a suffisamment décoré et meublé pour en faire la plus belle demeure de la vile, et c'est là que se réunit la famille dans les grandes occasions.

Folco a grandi en terre languedocienne, et l'été il va passer ses vacances dans la propriété de l'Amourié, en Camargue. la langue provençale lui est naturelle et, dès 1890, il participe activement au Félibrige qui est alors dans toute sa gloire. L’Aïoli, le journal félibréen, a son siège au palais du Roure, et il y fonde lui même un périodique provençal, La Nacioun gardiano. la vieille demeure construite par Pierre Baroncelli, devient le centre de la Pléiade provençale. Le mariage de Folco, en 19895, la voir briller d'un dernier éclat. malheureusement l'année suivante à la mort du père, il faut vendre pour assurer le partage et payer les droits de succession. la vente a lieu effectivement en 1907 et la famille se disperse : Jacques, le jeune frère, monte à Paris pour y faire du journalisme, comme l'avaient fait Jules et Henry de la Madelène, et Folco, marquis de Javon, va vivre en Camargue la rude vie des gardians.

le-marquis-folco-de-baroncelli-javon.jpg

le gardian dans sa Camargue

 

Sur les terres où viendra le rejoindre Jousé d'Arbaud, il a le temps de méditer et de produire une ouvre littéraire importante. il publie un recueil de contes, Babali, en 1910, et également deux grands volumes de poèmes : Lou Rousari d'Amour et Blad de Luno, dont Mistral a dit "c'est la poésie la plus vécue et  la plus vivante qui ait fleuri depuis longtemps sur la terre de Provence et de France."

marquis_de_baroncelli_m.jpgPoursuivant un autre rêve, toujours celui des minorités, il se consacre avec efficacité à la sélection et à l’élevage des taureaux camarguais qui sont en voie de disparition, et aussi des chevaux Camargue, cette branche tout à fait à part de la race chevaline. Ol mène aux Saintes Maries de la Mer une vie libre et sauvage qui convient à son caractère. Il paraitre avec ses compagnon, à cheval, dans toutes les manifestations et toutes les fêtes de Provence, invariablement veste d'une veste de velours noir, d'un pantalon en peau de taupe, avec une visage cuit de la couleur du cuir de la selle, dans l'ombre d'un chapeau de feutre à large bords."

Georges Brun

Les commentaires sont fermés.