Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 03 avril 2014

les jeux provençaux... le jeu de l'outre

"La procession finie, les saints remisés dans leurs chapelles, nous allâmes voir les taureaux, puis les jeux sur l'aire,

les luttes d'hommes,

les trois sauts,

l'étrangle-chat,

le jeu de l'outre, et tout le joli train des fêtes de Provence...

La nuit tombait quand nous rentrâmes à Maillane. Sur la place, devant le petit café où Mistral va faire, le soir, sa partie avec son ami Zidore, on avait allumé un grand feu de joie... La farandole s'organisait."

Daudet le grand poète Mistral

 

L'utilisation des outres pour le jeu nous vient de la plus haute antiquité puisque les romains la pratiquaient. Il consistait à porter dans le camps adverse une outre remplie de paille (pour les enfants) mais remplie de sable pour les hommes. (ancêtre du rugby ou de la soule plutôt)


« Il a pris le ballon et l'a jeté à un de ses compagnons. Il a réussi à éviter l'un de ses adversaires et a bousculé l'autre. Il envoie la balle d'un coup de pied à un de ses équipiers, et de tous côtés des cris s’élèvent : Il était hors du jeu, C'est trop long, C'est trop bas, C'est trop haut, C'est trop court, Mets-là direct dans la mêlée ». Antiphane IV siècle avant JC

En Provence, il consistait à sauter par trois fois sur une outre remplie de vin en frappant des mains sans tomber. Le vainqueur gagnait l'outre ... et son contenu...

Cf : Fernand Benoit, La Provence et le Comtat Venaissin, arts et traditions populaires, Éd. Aubanel, Avignon,

Les commentaires sont fermés.