Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 22 janvier 2015

Nicolas Saboly... autographe

collage autographe saboly.jpg

Émouvant témoignage conservé à la bibliothèque inguimbertine de Carpentras

 

Si Narcisse eut aymé le vin

De matin, per aques cartié,

Quauqueys boures davant matine,

Aven ousi l'ayguarden (1)

Que disié plus : Aygarden fine.

 

May que cridave, comme un sour,

Qu'a miege nuech ere grand jour.

 

Ere vray comme lou disié :

S'es jamay vis tale aventure

Dins aqueou temps chascun vesié

Un désordré dins la nature.

 

Aguessias dict que lou souleou

Voulié gin vevre de caleou. (2)

Un borné, que sau resouna

A qu'a toujour passa per sage,

Diguét : Fau que Diou siegue na.

 

Aqueou meritye un 1Eymage;

Car jaimay home parlet miou

Dey veritas de nostre Diou.

 

Dins aqueou benhura moument

la Vierfe ere dins un estable,

Qu'enfantave sence tourment

Nostre Redemptour adorable.

 

N'a qu'un estable per palay,

Per courtisans lou biou et l'ay.

 

Ley bestiey mesme en aqueou lio

Sont touty plenes d'alegresse.

 

Tandis que l'ase fay : hiho,

Lou biou lou lippe e lou caresse.

 

Canten donc toutey a souhé :

Noué, Noë, Noë, Noë

 

 

(1) Marchand d'aygarden, c'est-à-dire d'eau-de-vie. 

(2) Petite lampe de forme antique, encore usitée en Provence. 

 

 

Les commentaires sont fermés.