Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 28 février 2015

Marie de Médicis 2/6, la réhabilitation des jésuites

 logo cie de jésus.jpg

 

Dès le 4 octobre 1600, on se préoccupa des préparatifs pour la réception de Leurs Majestés, et le conseil de ville chargea les Jésuites de dresser un plan de cérémonie. C'était la seconde fois que les Pères de la compagnie de Jésus étaient requis pour une pareille mission, mais dans cette circonstance ils voulurent se surpasser.

 

 

Le motif : Ils avaient été bannis de France...En effet, le 24 décembre, Jean Châtel, ancien étudiant en philosophie du collège jésuite de Clermont, blesse Henri IV d'un coup de couteau.

Henri 4 se rendant justice.jpg

 Les 37 pères jésuites de l'établissement sont arrêtés:

le père Guéret, professeur de philosophie est soumis à la question

le père Guignard, bibliothécaire est condamné à mort et exécuté en place de Grève

Jean Châtel sera écartelé en place publique.

 

 

Le 29 décembre, les jésuites sont expulsés de France sur décision du parlement de Paris. Henri IV n'ose s'y opposé... Une majorité d'entre eux s’expatrient à Avignon.

Alessandro_Farnese.jpg

 

Installés à Avignon depuis 1563*  grâce au soutien du cardinal-légat Alexandre Farnèse. Leur collège fonctionna dès 1565, ce qui en fit un des premiers de l'ordre. Les dons et les legs de particuliers, les dotations par le pape et l'octroi de revenus par la ville qui mit à la disposition des Pères l'ancienne livrée cardinalice de la Motte alias livrée Ceccano (ou se trouve justement le buste d’Henri IV, la boucle est bouclée) permirent un développement rapide de cette institution.

 

 Quoique le nombre des élèves de leur collège fût de près de 1600, ils n'en désiraient pas moins rentrer en faveur auprès du roi de France et obtenir la levée de l'interdiction du territoire français. La construction du noviciat au cloître St Louis s'achevait mais les fonds manquaient pour entreprendre la chapelle. L'occasion était donc trop bonne pour ne pas se distinguer par leur zèle pour la maison du roi très chrétien.

henri_IV_hercule_hydre_herne_louvre.jpg

 

 

Oh ! comme l'influence des idées du moment se fit alors sentir! C'était l'époque où, poussant à l'extrême l'esprit de la Renaissance, les délicats et les raffinés ne trouvaient rien de mieux que d'imiter l'antiquité.

 

Henri IV était de ceux là, le tableau ci contre, nous le montre  en Hercule triomphant de l'hydre de Lerne (musée du Louvre)

 

 

 

Il fallut donc chercher dans l'histoire ancienne quelque personnage fameux, dont les exploits pouvaient être comparés à ceux d'Henri IV. Ce fut Hercule que l'on choisit, et les sept travaux d'Hercule servirent de thème pour les illustrations des cérémonies.

bandeau.jpg


* C'est le pape Paul III, alias Alexandre Farnèse qui soutint la création de la Compagnie de Jésus

Ironie de l'histoire, le successeur (quoiqu'on dise des papes d'Avignon), est un Jésuite, est ce un signe des temps ?

 

…/... à suivre : Le chiffre sept

 

Les commentaires sont fermés.