Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 23 avril 2015

Du temps où l'intra muros était une cité industrieuse, l'exemple du quartier Buffon 1/6

Héritage du moyen age où on ouvrait les volets clos de l'échoppe au rez de chaussée alors que l"industrie" se pratiquait à l'étage.

Pas de délocalisation, tout se fabriquait et se vendait sur place, en circuit court comme on dirait de nos jours.

Activité nourricière, dans laquelle le terme de "maison mère" n'était pas du figuré...

Ce genre "commercial" perdura dans notre intra muros jusqu'après guerre. Quelques exemples concrets mais qui pourraient s'étendre à l'ensemble de la cité.

Aujourd'hui : La cité Richard

4 cité Richard.jpgSituée au 4 de la rue Buffon, là se tenait la Biscuiterie Usclat : fabrication au rez de chaussée, bureaux et appartements à l'étage et senteurs embaumées dans tout le quartier!

 

La cour servait de parcage pour les chevaux car tout se transportait par charreton à bras ou à voiture à cheval.

 

 

 

3 soleils.jpg

Pour le ferrage des bêtes, il suffisait de se rendre tout près là où se trouve l'actuel théâtre des 3 soleils se tenait le père Richard maitre de forge et maréchal ferrant, ferrailleur à ses heures.

 

 

 

 

toit en avancée pour lever les charges.jpg

Cette biscuiterie périclita pendant la guerre et finit "sur la paille" faute d'approvisionnement et de fonds suffisants..

 

 

Ci contre un toit en avancé muni de poulie pour lever les charges pour approvisionner les greniers en marchandises.

 

 

Une ouverture pratiquée dans la rue des écoles permit l'installation des "entrepôts vauclusiens"

les entrepôts vauclusiens.jpg

et de "la Provençale de peinture"

provençale de peinture.jpg

Les commentaires sont fermés.