Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 24 avril 2015

Du temps où l'intra muros était une cité industrieuse : l'exemple du quartier Buffon 2/6

Héritage du moyen age où on ouvrait les volets clos de l'échoppe au rez de chaussée alors que l"industrie" se pratiquait à l'étage.

Pas de délocalisation, tout se fabriquait et se vendait sur place, en circuit court comme on dirait de nos jours.

Activité nourricière, dans laquelle le terme de "maison mère" n'était pas du figuré...

Ce genre "commercial" perdura dans notre intra muros jusqu'après guerre. Quelques exemples concrets mais qui pourraient s'étendre à l'ensemble de la cité.

Aujourd'hui : Armand, Perrin et cie

 

2 rue Buffon.jpgAu 2 de la Rue Buffon, là où a pris place la maison aux volets rouges, se trouvait la maison Perrin, marchand de vin.

 

Le débit de boisson lui même se trouvait en lieu et place du Théâtre du balcon Theatre du balcon.jpgrue Guillaume Puy.

 

 

 

 

 

 

11 rue Buffon.jpg

 

Rue Buffon, vers les numéros 11 et 13 de la rue se trouvait le dépôt de bois de M Armand, un célibataire endurci qui vivait chez ses parents...

 

 

 

 

Place des 3 Pilats 1.jpg... il exerçait son art de menuisier place des 3 Pilats.

 

 

 

18 rue Buffon.jpg

 

Au numéro 18 se trouvait un marchand de sucre, presque en face un marchand de charbon dont je ne me souviens plus du nom. Peut être que certains internautes peuvent me rafraichir la mémoire...

 

 

Les commentaires sont fermés.