Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 26 juin 2015

René Devillario

René Devillario peintre édit.jpg

Devillario René Martin Léon est né le 2 avril 1874 à Saint Didier les bains, Vaucluse, il épouse le 28 juin 1901 à Paris Marie Laure Constantin dont il aura deux filles :

Renée et Marcelle.

Il décède toujours à Paris le 7 aout 1942..

 

 

Peintre de scènes de genre

Devillario Jeune fermière et son chat enjoué édit.jpg

Jeune fermière et son chat enjoué

Devillario une lecture drôle édit.jpg

Une lecture drôle

Il étudie à l'école nationale des beaux arts à Paris et renoue avec le néoclassicisme

Devillario la reverie édit.jpg

La rêverie

Il fut l'élève de Jean Paul Laurens, Tony Robert Fleury et Jean Jacques Henner.

Devillario la croix couverte édit.jpg

Ruine de l'oratoire de Montaud

Une des rares scènes évoquant la Provence

Devillario paysage breton édit.jpg

Paysage breton

A Paris, sociétaire du salon des Artistes Français à partir de 1902, il y exposa régulièrement, recevant une mention honorable en 1901 et une médaille d'or en 1925, classé hors concours en 1927 pour sa toile « Quiétude »

 Le postimpressionniste et la couleur

 

Devillario Contemplation édit.jpg

Contemplation

 

Devillario Quiètude édit.jpg

Quiétude

 

Devillario nu endormi édit.jpg

Nu endormi

Bien que comtadin, René Devillario est un "exilé" parisien, il a donc été un peu délaissé par ses compatriotes...

Le musée Calvet d'Avignon honora le peintre en lui achetant sa toile « Une Églogue »

Très prisé aux Amériques, il n'est pas rare de voir une toile en vente dans les "auctions" anglo saxonnes

 

Les commentaires sont fermés.