Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 10 juillet 2015

25 rue Jospeh Vernet

 Qui se souvient de la maison Yanopoulos au 25 de la rue Joseph Vernet. Le rendez vous du chic et de l'élégance.

Antoine 3 édit.jpg

alpha.jpgLa maison de couture "Antoine" avec pour initiale l'alpha grec bien sûr

Antoine Yanopoulos son fondateur a su attirer autour de lui, par son luxe et son savoir faire, le nec plus ultra de la société avignonnaise : Avocats, notaires, médecins et l'ensemble des professions libérales font tout naturellement partie de la clientèle.

 

 Crée en 1922, la maison fit florès dans les mains de cet artiste du ciseau et de l'aiguille. Coupe sur mesure raffinée, tissus haut de gamme ; princes de Galles, draps français et italiens et même des tissus japonnais... rares furent les maisons de confections avignonnaises à l'égaler . Pourtant je vous parle d'un temps où s'habiller voulait dire quelque chose.

 Antoine 5 édit.jpg

En entrant dans la boutique se trouvait une photo de Constantinople qui rappelait que la famille exerçait déjà ses talents aux portes de l'orient.

Antoine 4 édit.jpg

 

 

Antoine 6 édit.jpg

 Vassili et Georges à la table de coupe

Antoine Yanopoulous édit.jpg

 

J'ai connu Antoine, un homme "smart" comme on disait à l'époque, portant sur lui l'élégance de son savoir faire et pourtant le plus souvent à Solex pour la commodité ( j'ai connu le bijoutier Jarroux sur le même mode de locomotion).

Vassili et Georges qui firent leur premières armes entre les mains de leur père, prirent brillamment la relève.

 La maison finit pourtant par fermer... la cause ? Je ne sais trop, la maladie, la concurrence du prêt à porter, l'abandon du port de « l'habit », la mode du jean ?

Les avignonnais se rappelleront  du sympathique Georges reconverti en taxi-man et que beaucoup d'entre nous ont connu..

Maintenant retiré dans sa "thébaïde", il profite d'une retraite bien méritée.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.