Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 08 août 2015

Le saccage du patrimoine conventuel... Les frères prêcheurs 2/5

 La somme de Saint Thomas d'Aquin

 Jean_XXII_1316.JPGJean XXII donna aux Dominicains, peu d'années avant sa mort, sa belle librairie, comme dit Gauthier de Coinci et un manuscrit très précieux...

C'était la somme théologique de St Thomas d'Aquin, en parchemin, écrit sur deux colonnes, avec lettres initiales et vignettes rouges et bleues, format in folio.

 On mettait tant de prix a ces manuscrits, que la plupart des économes des monastères indiquent sommairement le titre des ouvrages qu'ils ont reçus dans l'année, comme s'il s'agissait d'une pièce de terre, d'une rivière ou d'une donation en écus d'or.

 

La clause de la donation de la somme de st Thomas d’Aquin, écrite sur un premier feuillet de ce manuscrit est trop singulière pour ne pas la faire connaître.

 livre et chaine.jpgLe Pontife veut : "que ce volume ne sorte pas du couvent, qu'il ne soit pas prêté, ni loué, ni mis en gage et qu'il demeure attaché au mur par une chaîne de fer, et qu'enfin si ces conditions ne sont pas observées, ce manuscrit devra être rendu au palais apostolique pour y rester suspendu à la voûte"

 

 

 

Comment nous a été conservé ce volume de controverse entre les deux systèmes philosophiques qui divisaient alors les esprits ?

Libre arbitre ou déterminisme... Là est la question pour accéder à la béatitude du salut !

On raconte que le P Poulet, religieux Dominicain qui jeta le froc aux orties et prit femme en 1795, avait enlevé ce manuscrit à la bibliothèque du couvent.

Ce moine réduit à la plus affreuse misère, fut obligé de vendre ce précieux volume.

M L'abbé Calvet, bibliothécaire de la ville, le lui acheta.

On le trouve aujourd'hui dans la bibliothèque du musée où les étrangers curieux de monuments du moyen age peuvent le voir et le consulter.

Moralité

Où la rapine et la faim peuvent aider la Providence... Je ne sais si Saint Augustin avait prévu une telle destiné à son ouvrage !

 à suivre...

Les commentaires sont fermés.