Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 25 septembre 2015

Hannibal a t il traversé le Rhône à Avignon ?

polybius.jpgLe célèbre historien grec Polybe est le premier à visiter vers moins 160 avant Jésus Christ, le sud de la Gaule et la région des Alpes. C'est entre moins 167 et moins 151, qu'il écrivit, lors d'un séjour à Rome, son « Histoire » .

 Il raconte par le détail, dans le livre III chap 42 – 1, le passage du Rhône par Hannibal en moins 218 avant JC : 

 "Ayant rejoint les environs du fleuve, Hannibal entreprit aussitôt de faire la traversée en descendant le courant là où il ne se divise pas, à une distance de presque quatre journée de marche militaire de la mer"

texte grec 1.jpg

Un peu plus loin dans ce même chapitre au paragraphe 4, il indique :

 "Mais à ce moment là de l'autre coté une foule de barbares s'était rassemblée dans l'intention d’empêcher le passage des carthaginois"

texte grec 2.jpg

La journée de marche est certes une mesure variable.

xenophon litho.jpg

 

Xénophon nous indique dans l'Anabase que l'armée des dix mille de Cyrus, lors de l’expédition contre son frère Artaxerxès, avançait de 5,7 parasanges par jour soit approximativement 33 à 34 km, avec des étapes minimales de 17,8 km et des étapes maximales de 59,4 km.

 

Mais l'armée carthaginoise d’Hannibal était suréquipée, notamment par ces fameux éléphants, et ne pouvait donc guère effectuer plus d'une trentaine de km par jour, la vallée du Rhône restant tout de même un terrain plat pour une armée en marche.

éléphants Hannibal.jpg

Qu'en est il de ces barbares si hostiles à Hannibal ?

La région ne compte guère que les Cavares qui soient assez organisés et à même d'entraver une armée par une action de masse.

Cependant pour Tite Live ces barbares auraient pu être les Volques qui occupaient alors les deux rives du fleuve : « ...colunt autem circa utramque ripam Rhodani » (Tite live)

celtesnus 1.jpg

Mais ce même auteur se contredit en indiquant que ce sont ces mêmes Volques qui fournirent un grand nombre d'embarcations à Hannibal pour faciliter le départ des carthaginois de leur territoire !

Hannibal.jpgQuant à Polybe, il nous explique qu'Hannibal envoya une unité en éclaireur commandée par Hannon, fils de Bonilcar pour prendre à revers les barbares 200 stades (environ 35 km) en amont du fleuve, là où le cours est divisé par une petite île !

Tite Live livre la même version (XXI, 27) : "Cette troupe surprit les barbares à l'improviste ce qui assura le succès du passage."

Les Volques occupant les deux rives du fleuve n'auraient pas pu être trompés de la sorte.

Nulle certitude donc mais un faisceau de présomptions tout de même pour que le passage du Rhône se fit vers ce qui devait devenir Avignon face à des "hordes barbares Cavares"

 

Les commentaires sont fermés.