Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 06 novembre 2015

Le saccage du patrimoine conventuel : Les Carmes réformés * 1/2

Le plan de 1618 nous renseigne encore une fois sur la configuration des lieu et l'emplacement de cet édifice maintes fois remanié

Carmes réformés.jpg

 Le couvent avec le clocher arcade dominant la chapelle

 En 1465, on transfère en ce lieu l’hôpital dit de Pierre Rancurel qui prend nom de Notre dame de Nazareth vers 1590.

Hopital de Nazareth 1.jpg

 

Hopital de Nazareth 2.jpg

 L'ancien hôpital de Nazareth... Enfin ce qu'il semble en rester !

 Déplacé de nouveau, cet établissement reste en partie entre les mains du chapitre de St Géniest, ancienne église paroissiale au 10 de la rue du Vieux Sextier. En 1608, sur l'ordre du Pape Paul V, les carmes s'installent dans les locaux qu'ils transforment en couvent placé sous le vocable de St Joseph. Le chapitre de St Géniest s'étant toutefois opposé à cette occupation, occasionne des tracasseries aux religieux qui en 1626 se transportent rue Palapharnerie.

 

Tour du St Esprit.jpg

à l'opposé de la "lice" se trouve toujours la tour du Saint Esprit

Le couvent est bientôt vendu à Jules César de Faïn de Perraud, baron de navacelle, qui le modifie à son goût, mais le cède au sieur Parrachon lequel s'en défait bientôt au bénéfice de J A de Veras.

capucin.jpgCe dernier, sans descendant, lègue ce bien aux Capucins, ordre mendiant issu des franciscains qui se différencient par l'ajout de la capuche en signe d'humilité, qui s'y établissent, opèrent des agrandissements, font élever une chapelle bénite en 1688.

On les dénomme « petites capucins » pour ne point les confondre avec les « grands » situé rue d'Annanelle.

 

Cette propriété occupe presque tout le triangle limité entre les rues G Puy, des teinturiers et du 58 ème RI actuelles.

 

 * d'après un récit de Robert Bailly

Les commentaires sont fermés.