Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 20 novembre 2015

Un gentilhomme orangeois pendant la guerre de 30 ans 2/3

 .../... retour à Orange pour très peu de temps

de Laurens 006 Orange Hollande.jpg

Il ne reste que fort peu dans sa ville natale et fait de nouveau ses bagages en septembre 1636 à destination de la Hollande où il obtient du prince Fréderic Henri de nassau la succession aux charges de son père.

de Laurens 005 Italie Orange.jpg

 Voyageur impénitent et profitant de ses 20 ans, on le voit à Londres qu'il visite en avril 1367 avant de regagner la principauté.

 de Laurens 007 Hollande Londres.jpg

Le 17 octobre, il prépare encore ses sacs avec Vienne pour but. Henry de Guyard, malade, lui a demandé de venir le rejoindre.

de Laurens 008 Londres Vienne via Orange.jpg

 Pendant ce temps là, Richelieu, qui a soutenu secrètement les ennemis de la maison d'Autriche, ne cache plus ses vues et intervient directement contre elle; il supporte mal les projets expansionnistes inquiétants des Hasbourg. Philippe Guillaume de Laurens ne pouvant envisager de retourner en France dans immédiat, reste à Vienne et passe bientôt sous les ordres d'Octavo Piccolomini, duc d'Amalfi, qui avait servi sous Wallenstein, provoquant sa chute et sa fin tragique, en informant l'empereur de ses projets.

 Piccolomini avait également a son actif la victoire remportée sur le roi de Suède par les impériaux.

 Ce général autrichien, mais florentin d'origine donne à Philippe Guillaume le commandement de ses gardes de cavalerie et l'emmène rejoindre l'armée impériale qui se bat en Flandres.

 de Laurens 009 Vienne Flandres.jpg

Le 17 juin 1639, à 23 ans, à la bataille de Thionville, de Laurens commande le corps d'avant garde détaché, comprenant 1200 chevau-légers ou cuirassiers et 400 dragons.

de Laurens 010 Flandres Thionville.jpg

 A la suite d'une blessure, il est fait prisonnier, mais Piccolomini le délivre en débloquant la ville ! 12 jours plus tard il est au siège de Mousson près de Courtrai en Belgique...

de Laurens 011 Thionville Mousson près de Courtrai.jpg

...puis va camper avec l'armée espagnole près d'Arras.

 de Laurens 012 Mousson Arras.jpg

De retour en Bohème en novembre il reçoit du général 3 compagnies de ses gardes en même temps que sa nomination de premier capitaine et major.

 Cependant les suédois revenus à la charge se sont implantés dans 22 places fortes de Bohême. Les troupes de Piccolomini et de Philippe Guillaume les en chassent après avoir enlevé Koenisgraf sur l'elbe en Tchécoslovaquie et les avoir battus à Voitland

 de Laurens 013 Arras Koenisgraf.jpg

Après avoir été attaqués à leur tour à Solfeld, ils s'emparent d'Hoxer en franconie bavaroise.

 de Laurens 014 Koenisgraf franconie bavaroise.jpg

Philippe Guillaume prend ses quartiers d'hiver à Nuremberg, qui sera pratiquement détruite dans le courant de cette guerre et s'il y est surpris par l'ennemi on ne sait comment se termina cette opération.

de Laurens 016 Solfed Nuremberg.jpg

 Certainement remarqué pour sa valeur, l'empereur, distinction insigne, l'attache pour un temps avec son régiment à sa garde personnelle.

 Il prend ensuite la route du Nord, en direction de Hambourg occupé par les suédois, l'assiège et la prend, faisant même prisonnier le général major suédois Selang cependant que le général Baner ne doit son salut que par une retraite précipitée, ce qui fait écrire à Philippe Guillaume sur son livre de raison « qu'il en mourut de déplaisir ».

de Laurens 017 Nuremberg Hambourg.jpg

 Après cette victoire de Laurens et de ses soldats descendent d'environ 200 km vers le sud, s'emparent des évêchés d'Albertstadt et Magdebourg...

de Laurens 018 Hambourg Magdebourg.jpg

... puis remontent légèrement pour livrer bataille le 29 juin 1641 à Wolfenbüttel, ville de basse Saxe, résidence des ducs de Brunswick et Lunebourg.

 de Laurens 019 Magdebourg Wolfenbuttel.jpg

Infatigables, il repartent vers Hambourg pour assiéger Lubeck sur la Baltique, où Philippe Guillaume reçoit le gouvernement de la ville.

 de Laurens 020 Wolfenbuttel Lubeck.jpg

Il y passe l'hiver, peut être aussi pour y profiter des vins de Bordeaux et de Bourgogne dont c'était la plus important centre d'importation et de vieillissement dans le pays.

 Il va ensuite prendre ses quartiers à Mergentheim, ville d'eau, sise à l'ouest de Mannheim dans le bade Wutemberg, où l'ordre teutonique siège dans un très beau château du XVI ème siècle.

 de Laurens 021 Lubeck Mergentheim.jpg

Nouveau départ et traversée d'une bonne partie de l'Allemagne qui conduit de Laurens et ses hommes en Silésie où ils enlèvent différentes places aux Suédois et assiègent gros-Glogau, l'actuelle Glogow, installé à l'abri de solides fortifications en bordure de l'Oder... Ils sont en Pologne!

 de Laurens 022 Mergentheim Glogow Silésie.jpg

A Littal où est établi son camp, il apprend la mort du comte de Saint Julien qui laisse 2 jeunes fils héritiers.

Il sollicite alors son congé de l'empereur qui le nomme feld-maréchal et baron libre de l'empire tout en le chargeant, auprès de Richelieu, des négociations qui ne manqueront pas de s'ouvrir au moment du décès de Maximilien 1 er de Bavière, chef des catholiques allemands et allié de Ferdinand II d'Autriche.

 Contre toute attente, le cardinal décède en 1642 alors que Philippe Guillaume est sur le chemin du retour. Il en avise aussitôt l'empereur.

.../... à suivre

 

Les commentaires sont fermés.