Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 18 novembre 2015

Un poème de Roumanille

roumanille.jpg

 

Vole mouri

 Dins un mas que s'escound au mitan di poumié,

 Un bèu matin, au tèms dis iero,

Siéu na d'un jardinié 'mé d'uno jardiniero,

Dins li jardin de Sant-Roumié.

De sèt pàuris enfant venguère lou proumié...

Aqui ma maire, à la testiero

De ma bresso, souvènt vihavo de niue 'ntiero

Soun pichot malaut que dourmié.

Aro, autour de moun mas, tout ris, tout reverdejo;

 Liuen de soun nis de flour, souspiro e voulastrejo

L'auceloun que s'es enana!...

Vous n'en prègue, o moun Diéu! que vosto man benido

Quand aurai proun begu l'amarun de la vido,

Sarre mis iue mounte siéu na.

Je veux mourir

Dans un mas qui se cache au milieu des pommiers,

Un beau matin au temps des aires,

Je suis né d'un jardinier et d'une jardinière

Dans les jardins de Saint-Rémy.

De sept pauvres enfants, j'arrivai le premier...

Là, ma mère au chevet

De mon berceau souvent veillait des nuits entières

Son petit malade endormi.

Maintenant autour de mon mas, tout rit tout reverdit;

loin de son nid de fleurs, volète et soupire

l'oisillon qui s'en est allé.

Je vous prie, ô mon Dieu, que votre main bénie,

 Quand j'aurai assez bu l’amertume de la vie,

Ferme mes yeux où je suis né.

 

 

Les commentaires sont fermés.