Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 13 février 2016

Henry Miller évoque le quartier de la Balance

Ce protestant américain, lassé du puritanisme ambiant, s'échappe en Europe et mène dans les années 30 une vie de bohème. Son errance lui permet de séjourner à Avignon,  dans des lieux peu dispendieux pour sa misère.

A Avignon le quartier déshérité de la Balance lui offrira le gite, le couvert et... des femmes de petites vertus.

la balance, place de la madeleine 1.jpg

Le quartier de la Balance où Henry Miller trainera sa misère sous le soleil du midi

Son bref séjour avignonnais, il l'évoquera dans son roman noir et désespérant "Black spring", il nous livre une vision de notre quartier de la Balance qui quoique pauvre et mal famé, n'aurait été pour lui qu'un "bouge" !

Écoutons Henry Miller

"Là, à l'heure où le soir fraîchit, vous verrez les petites rues tortueuses bourdonnantes d'activité, les femmes en maillots de bain ou en chemise se prélassant sur leurs seuils, la cigarette à la bouche, et invitant les passants...

Image2.jpg

...A mesure que tombe la nuit, les murs semblent se rejoindre, et de toutes les ruelles qui s'égouttent dans le ruisseau, voici que s'écoule une foule d'hommes curieux et affamés, envahissant les ruelles étroites, tournant en rond, s'élançant au hasard comme des spermatozoïdes vibrant de la queue à la recherche de l'ovule, et qui finissent par être happés par la gueule ouverte des bordels."

                                                                                            Henry Miller

                                                                                            Black spring 1936

 

Les commentaires sont fermés.