Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 20 mai 2016

L'oeuvre d'Eugène Devéria à Avignon 2/4

 Les  travaux prévus pour mars 1838, n'eurent lieu que début octobre.

Les aides choisis pour assister Devéria furent le maçon Gaget pour les enduits et le peintre Charles Alexis Apoil, pour la partie ornementale.

 Est ce par ironie qu'un protestant vint peindre des fresques mariales dans le temple du catholicisme avignonnais? Nul ne le saura jamais...

N D des doms par pradier édit.jpg

Cependant les problèmes de toitures perdurent, aussi le conseil de fabrique intervient et demande de « ne faire exécuter d'abord que les peintures de la chapelle de la Vierge et de suspendre l'exécution de celles du reste de l'église, jusqu'à ce que tous les travaux qui doivent précéder celui la, aient été faits... car les peintures ne doivent pas être exposées à être dégradées, ce qui serait dommageable, si on les faisait avant la toiture.... »

Ci contre la statue de Pradier

 

Cette chapelle nord dite de la Vierge devait accueillir la récente statue commandée au sculpteur Pradier, le décor du fond n'ayant pas été prévu, Devéria lui même demandera une somme de 64 francs pour peindre les colonnes, corniches et autres parties d'architectures non comprises dans le devis initial de Mgr Dupont.

 

 

Sur le mur proche de la nef, deux scènes charmantes, situées de part et d'autre de la grille d'accès à la chapelle et au dessus d'un décor de faux marbre, illustrent d'un jour très anecdotique les deux invocations des litanies :

Mater admirabilis édit.jpg

Mater admirabilis

et

Mater Purissima édit.jpg

Mater purissima

Les 4 grands prophètes, Jérémie et Isaïe, Daniel et Ézéchiel...

4 prophètes édit.jpg

... occupent le registre supérieur.

 

Dans les compartiments des voûtes, les invocations des litanies de la Vierge se déroulent sur des phylactères, tandis que des angelots évoluent gracieusement en brandissant quelques uns des symboles évoqués dans ces litanies ; rose mystique, miroir de Justice, étoile du matin, tour d'ivoire...

voutes édit.jpg

Une belle composition datée de novembre 1838, couvre le mur de l'arc du fond de la chapelle : deux grands anges portent l’arche d'alliance.

Des anges musiciens accompagnent les angelots porteurs d'emblèmes.

voutes 1 édit.jpg

Sur un décor de faux marbre à l'antique, sur le mur nord, au dessous des fenêtres, on distingue les cœurs de Jésus et Marie.

la thématique est résolument mariale, s'exprimant en symboles colorés autour des litanies.

Cependant il fut soudainement décidé par la commission chargée de surveiller les travaux d'installer la statue de Pradier dans une des chapelles sud. Les problèmes inhérents aux toitures défectueuses furent probablement la cause de cette décision... La chapelle mariale change de destination et devient une chapelle du Saint Sacrement. Devéria doit s'adapter...

... à suivre

 

 

 

Les commentaires sont fermés.