Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 07 juillet 2016

Aux sources du Festival 1/3

 "L'essai que va faire Jean Vilar est remarquable par ce qu'il a d'inédit. Cette fois, on ne va pas présenter aux spectateurs des pièces du répertoire pour lesquelles on aura réuni, quelques jours plus tôt, des acteurs ayant joué les pièces cent fois, après avoir rassemblé tant bien que mal une figuration improvisée ? Ce seront des pièces nouvelles, créées pour le public par des acteurs qui les auront, pour lui, étudiées et mises au point" (le dauphiné libéré)

dauphiné.jpg

Nous sommes en septembre 1947, après bien des palabres et des tiraillements, Jean Vilar réunit une troupe de jeunes comédiens pour présenter à Avignon sa "semaine d'art dramatique".

Il s'agit d'expérimenter une nouvelle conception du théâtre, basée jusqu'à présent sur les pièces solides du répertoire, présentées dans une tournée en province avec pour point d'orgue le retour triomphal dans la capitale....

J Villar.jpg

 

clavel.jpg Vilar prend le contre pied de "establishment" il va présenter un auteur inconnu  Maurice Clavel avec La terrasse du midi, auquel il associe deux œuvres jamais jouées en France : Richard III de Shakespeare et l'histoire de Tobie et de Sarah de Paul Claudel.

 

"Essayer après quelques autres, de rendre le théâtre à ses dimensions premières en des lieux où la grandeur naturelles soit le seul décor. C'est exactement le contraire de ce qu'on appelle une tournée" Jean Vilar

 

 

 Le décor vous l'avez compris, ce sera la cour d’honneur du palais des papes auquel sera vite associé le verger Urbain V.

à suivre...

 

Les commentaires sont fermés.