Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 20 juin 2017

Le commerce avignonnais dans les années 50

Royer.jpg

 18 rue Thiers

...La mère Royer, s'occupait de la boutique de bonbons, contiguë.

Ce n'étaient que bocaux remplis de merveilles colorées... Les enfants changeaient de trottoir au mépris de la sécurité pour entrainer leurs mères chez la tentatrice...

En prenant de l'âge, la patronne eut du mal à faire respecter les codes de bonne conduite et une partie de la recette partait, sous forme de sucreries, dans la poche de galopins chapardeurs.

Il faut dire que la boutique de farces et attrapes du père Royer avait fermé avec la disparition du tenancier et sa veuve n'avait plus la vivacité de l'age ni la force de caractère du marchand de pétards !

Les commentaires sont fermés.