Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 02 mars 2016

Cahier de poèsie d'une petite provençale en 1891... Pêcheur en chambre

Cahier de poésies de 1891 pecheur en chambre.jpg

mercredi, 24 février 2016

Cahier de poèsie d'une petite provençale en 1891... La violette

Cahier de poésies de 1891 la violette.jpg

samedi, 20 février 2016

Le domaine de Rodolphe 3/3

.../...

Une porte flanquée de pilastres toscans s'ouvre sur un vaste vestibule.

Lle logis du reste comporte tous les éléments d'une riche demeure provençale avec ses salons de réceptions et sa chapelle.

porte.jpg

L'ensemble quoique disparate nous offre :

La bastide par elle même avec ses décors en papiers peint

Bastide.jpg

La maison de maître

Un bosquet vert pour les parties de campagne

Bosquet vert.jpg

Une chapelle accolée à l'arrière gauche de la bastide, lieu de sépulture des tenants des lieux - y sont ils encore ?

chapelle.jpg

 

Un imposant portail d'accès sur une cour fermée

portail.jpg

 

Un pigeonnier,  privilège de la noblesse

pigeonnier.jpg

Un étrange puits-citerne crénelé comme pour rappeler l'importance de l'eau en terre provençale

Puits crénelé.jpg

Une beauté architecturale d'un autre temps

Succession après succession; l'ensemble a été morcelé...

Quelqu'un relèvera t il le défi de remembrer  et de le restaurer avec harmonie?

vendredi, 19 février 2016

Le domaine de Rodolphe 2/3

.../...

Fi les souvenirs de jeunesse, le lieu est une merveille de l'histoire et de l'histoire de l'art.

Anne de Montmorency.jpgAttesté depuis le 16 ème siècle puisque Anne de Montmorency y établit son campement en 1536 pour défendre Avignon de l'emprise des armées de Charles Quint et restaurer l'autorité de François 1 er sur la Provence.

Là fut certainement édifié une petite fortification puisque les cartes de l'époque évoque ce lieu sous l’appellation de redoste.

 

cassini édit.jpg

Appellation Redoste au XVII ème siècle

Cette redoute fut naturellement mise au service d'une activité pastorale qui l'utilisa en guise de « jas » entouré d'une terre ingrate, pentue et caillouteuse, appartenant au Maquis de Sade, bisaïeul du fameux chenapan.

salvador.jpgEn 1716 le marquis la cède à un certain Claude de Salvador, docteur en droit de l'université d'Avignon, pénitent gris de la compagnie des pénitents de la rue des roues d'Avignon dont il assura en1733 la commémoration du tricentenaire du miracle des eaux du 30 novembre 1433, il fut également associé à la fondation du séminaire de Sainte Garde (actuel conservatoire de musique) ainsi qu'à l’œuvre des carmes déchaussés, plusieurs fois consul, ambassadeur auprès de la reine d’Espagne en visite à Marseille.

 

Il pris le titre de Sieur de la redoste (le nom de Rodolphe provient d'une analogie phonétique probablement retranscrite dans les actes officiels) en terroir de Chateauneuf (de gadagne).

carte d'état major 1820 édit.jpg

transformé en Rodolphe ici sur une carte de 1820

En 1718, il charge le célèbre architecte Jean Baptiste Franque, celui de l’hôtel de Villeneuve actuel musée Calvet de lui construire une bastide confortable.

.../... à suivre

 

jeudi, 18 février 2016

Le domaine de Rodolphe 1/3

Il y a quelques temps, la presse dauphinoise nous avait relaté l'invention de tapisseries de la maison Joseph Dufour dans un ancien hôtel particuliers de Viviers.

Vivier hotel édit.jpg

L'annonce avait fait grand bruit, tant ces vestiges sont rares et de qualité. Il faut dire que nous parlons d'un temps où la tapisserie était un décor peint à la main. Elle était destinée à un lieu précis et correspondait donc à une commande unique.

Seuls des « gens de qualité » pouvaient s’offrir pareilles merveilles.

Viviers tapisseries édit.jpg

 Scènes familiales et champêtre de Viviers

Cette découverte ne fut pas sans me rappeler mes escapades de jeunesse sur les collines entourant Morières les Avignon. Là se trouvait une bastide, maison de maîtres d'une vaste et active ferme, toute refermée sur un large enclos.

Point d'autoroute, point de villas, point de circulation.... Nous flânions au milieu des activités pastorales et agraires, nous rêvions d'aventure alors qu'au dessus de nous planait un de ces oiseaux de bois et de papier, œuvre de ces passionnées de vol à voile qui décollaient d'un champs tout proche, pompeusement baptisé terrain d'aviation !

rodolphe vue aérienne 2.jpg

Vol à voile au dessus de la ferme de Rodolphe

Nous eûmes pourtant l'occasion un jour de renter dans cette mystérieuse bastide et là, je vis de mes yeux d'enfant les fameuses tapisseries de Dufour. sans en apprécier il est vrai leur juste valeur. Cependant je trouvais ce décor romantique mais en décalage complet avec l'ardeur du travail, sous le soleil, des ouvriers agricoles.

Je suis retourné voir ce domaine... Quelle pitié, l'activité n'est plus soutenue comme auparavant, les bâtiments ont été divisés par lot à usage d’habitation, la globalité du domaine n'est plus pris en considération... chacun pour soi pourrait on dire. Et l’environnement... un désastre de laideur !

La bastide demeure, je l'ai bien reconnue avec son bosquet de verdure, mais la maison est hermétiquement close, blindée... le trésor doit toujours s'y trouver.

cupidon édit.jpg

La tapisserie en grisaille des amours de Psyché et Cupidon

Psyché emportée par le vent

Le retour auprès de ses sœurs

Psyché surprend le bel adolescent mais laisse tomber sur lui une goutte d'huile bouillante

.../... à suivre

 

mercredi, 17 février 2016

Cahier de poèsie d'une petite provençale en 1891... L'omelette soufflée

Cahier de poésies de 1891 l'omellette soufflée.jpg

mercredi, 10 février 2016

Cahier de poèsie d'une petite provençale en 1891... Le gourmand

Cahier de poésies de 1891 le gourmand.jpg

jeudi, 04 février 2016

Jean Pierre Cassely... Les jeux

jean-pierre-cassely140-0.jpg
podcastLa folie des jeux

mercredi, 03 février 2016

Cahier de poèsie d'une petite provençale en 1891... Le boeuf

Cahier de poésies de 1891 le boeuf.jpg

samedi, 30 janvier 2016

Qui se souvient...

... de Philippe Prévot

Prévot 01.jpg

Il officiait au 18 rue saunerie. En culotte courte nous fréquentions la boutique au 18 rue Carnot, renommée ainsi sous le coup de l'émotion après l'assassinat de sadi Carnot à Lyon le 24 juin 1894.

Le quartier des sauniers y a laissé un peu de son charme

mercredi, 27 janvier 2016

Cahier de poèsie d'une petite provençale en 1891... Le baba

Cahier de poésies de 1891 le baba.jpg

samedi, 23 janvier 2016

Au pole nord

Il y a quelques temps, j'ai pu lire sur le site de Michel Benoit, bien des commentaires sur les magasins de fourrures avignonnais et notamment la célèbre enseigne "Au pole nord"

Au pole nord Michel benoit édit.jpg

J'ai bien connu le dernier représentant de la dynastie (dont je tairais le nom par amitié) qui a tenu le pavé et subit les contrecoups de la campagne anti fourrures et pro phoques de l'époque Brigitte Bardot.

Il tenait boutique à l'angle de la rue Bonneterie - Fourbisseur

au pole nord 1.jpg

Il avait épousé une "grenouille de bénitier" ce qui ne fit qu'ajouter aux malheurs de son négoce quasi failli.

Il possédait ce qui était le dernier cri en terme de fourrure : une chambre froide pour garder les peaux de bêtes de ces dames à la saison estivale. Ce service au coup financier énorme, finit d'achever l'affaire. Un beau jour, il claqua la porte et se fit embaucher chez Ducros... Vous savez celui qui se décarcasse.

au pole nord facture édit.jpg

Il était assurément fini le temps des investissements de 1922

mercredi, 20 janvier 2016

Cahier de poèsie d'une petite provençale en 1891... La soupe

Cahier de poésies de 1891 la soupe.jpg

mercredi, 13 janvier 2016

Cahier de poèsie d'une petite provençale en 1891... La romance de ma mère

Cahier de poésies de 1891 la romance de ma mère.jpg

samedi, 09 janvier 2016

Rue Lanterne

A deux pas des quartiers cossus d'Avignon, il nous semble être dans les bas fonds de la ville. Mais comment en est on arrivé là ?

Au moyen age cette rue extérieure aux fortifications, longeait le canal qui servait de douve aux défenses de la ville.

Les entrailles des animaux abattus près du fleuve étaient récupérées puis lavées et nettoyées dans ces eaux

Le quartier deviendra celui des tripiers et la rue prit le nom éponyme.

Les anciens gueux firent fortune à tel point que l'on peut encore apercevoir au 8 de la rue, une fenêtre à double meneaux du XV ème siècle qui en dit long sur la richesse nouvelle des habitants.

rue lanterne meneaux édit.jpg

En 1495 la rue est cependant dénommée "Burgus lanternarum" et "tranversia dicta de la lanterne", signe de l'évolution vers un négoce plus raffiné...

les dominicains en 1839.jpg

 

Ci contre les ruines du couvent des Dominicains en 1839par Montigny

Le chapitre de la métropole des Doms propriétaire des terrains jouxtant le riche couvent des Dominicains avait inscrit en 1604 une dédicace tout près d'une vierge dans ces termes :

 

D.V.Q.M.

CAROLO CARDINALI DE COMITIBUS, PROLEGATO,

CUJUS AUCTORITATE PIETATEQUE LITE FISCALI TRIUM SECULORUM PERPETUITATE PENE IMMORTALI FELICITER DELETA

SORGIÆ OMNE JUS SUUM PACIFICE RETINENT

PRÆPOSITUS, CANONICI ET CAPITULUM S ECCLESIOE AVEN.

ÆTERNÆ GRATITUDINIS ERGA ME POSERUNT

ANNO 1604.

Les lanternes remplacèrent fort heureusement la tripe, le quartier devint huppé, ce qui lui valu après la décadence des remparts du 12 ème siècle, l’agrandissement des lices et la création de l'opulente rue Joseph Vernet.

On peut apercevoir au numéro 18 de la rue Lanterne un macaron représentant un moine tenant l'enfant Jésus. S'agit il de saint Dominique recevant le rosaire en 1213...

rue lanterne macaron édit.jpg

Des merveilles au milieu du délabrement

Nos autorités seraient fort avisées de remettre à l'honneur cette rue d'Avignon chargée d'histoire et outrageusement délaissée