Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 14 juin 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

N Mignard circonsision ND des anges ilsle sur sorgue édit.jpg

Nicolas Mignard

Circoncision

Notre dame des Anges

L'isle sur sorgue

dimanche, 07 juin 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

N Mignard étude de Putto à la corbeille édit.jpg

Nicolas Mignard

Étude d'un putto à la corbeille

Pierre noire et rehauts de blancs sur papier

Musée du Louvre

Département des arts graphiques

dimanche, 31 mai 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

N Miganrd étude de Diane édit.jpg

Nicolas Mignard

Étude de Diane

Pierre noire et rehauts de blancs

Musée du Louvre

Département des arts graphiques

samedi, 30 mai 2015

Avignon intra muros, l'industrieuse... la bronzerie Gautier et Montserret

 Le 14 mars 1884 Joseph Gautier s'associe à Agricol Monterret pour racheter la fonderie de cuivre Reynier qui se trouve au 26 de la rue des Teinturiers.

maison IV de chiffre à l'enseigne Gautier & Montserret.jpg

Maison IV de chiffre à l'enseigne

Gautier & Montserret

 

 

49 rue des teinturiers édit.jpg

Puis installation au 49 de la rue

En 1892 elle s'installe dans la célèbre maison IV de chiffres, maison familiale des Gautier

Joseph gautier 1 édit.jpg

Joseph Gautier

 

Marie jeanne Clérico 1 édit.jpg

Marie Jeanne Clérico son épouse

Pour faire face à l’extension des affaires, la fonderie prendra définitivement place au 49 de la même rue, en octobre 1919 où Agricol Montserret quitte la société.

quitance.jpg

L'entreprise de fonderie se spécialise dans  le moulage du bronze. Le tournage et l'ajustage viendront tout naturellement compléter l'activité de fonderie en fonction des demandes de la clientèle.

La structure devient familiale, et chaque enfant trouve place dans les nouvelles activités après un tour de France à la manière des compagnons.

gautier bronze.jpg

La tache est grande et une vingtaine d'ouvriers devront être embauchés pour faire face à l'ouvrage toujours croissant épaulés par une horde d'apprentis qui viendront faire leurs armes "au feu".

les turbines de Donzère Mondragon en 1951

Les ornements de bronze du cinéma théatre, Le Capitole, victime d'un incendie

pillon bronze 2.jpgLes décors des brasseries et établissements de bain

les rouages de précision pour les nouvelles horloges municipales,

les machines agricoles toujours plus perfectionnée demandent aussi des pièce en métal "souple"

pillon bronze 1.jpgLes ustensiles de cuisine, les objets de décoration et enfin les cloches et sonnailles origines de la dénomination de la succursale "Au grelot d'Avignon"...

... entre autres sont fabriquées dans cette fonderie

grelot édit.jpg

grelot 2 édit.jpg

Après l'avènement du front populaire, l'entreprise va mal... les congés payés, les cotisations sociales sont particulièrement critiquées, mais la gestion familiale est également en cause ce qui entraine une diminution des effectifs, un contrôle de la main d’œuvre... l'esprit familial s'estompe, un climat malsain s'installe, l'entreprise ne dégage plus de bénéfices.

Le vainqueur prussien élargit la ligne de démarcation, s'installe à Avignon. Il a besoin des matières premières... les lingots de cuivre partent pour l’Allemagne... L'entreprise est exsangue.

Après guerre, on vend l'immobilier de la rue des teinturiers pour survivre.

enseigne édit.jpg

La fonderie ferme définitivement en 1961

 

vendredi, 29 mai 2015

Adenda à ma note du 23 avril dernier

macarons miniature édit.jpg

Dans laquelle je parlais de la biscuiterie Usclat de la cité Richard dans la rue Buffon Cliquez sur les macarons pour revoir la note

 

Il ressort des archives une photo inédite

Louis Bouche commis chez Usclat édit.jpg

On y voit le magnifique livreur de la biscuiterie, Louis Bouche, avec son attelage

La photo a été prise du coté de la porte du Rhône.

 

lanterne 1.jpg

 

fouet 1 édit.jpg

 

Le fouet et la lanterne, attributs du cocher existent toujours

 

 

dimanche, 24 mai 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

N Mignard étude pour une Vierge de l'annonciation édit.jpg

Nicolas Mignard

Étude pour une Vierge de l'annonciation

Sanguine et rehauts de blancs

Musée du Louvre

Département des arts graphiques

samedi, 23 mai 2015

Qui se souvient des établissements Berton & Sicard de la rue Thiers ?

 Berton et Sicard.jpgDans le prolongement de mes notes sur l'intra muros, cité industrieuse, j'ai encore le souvenir vivace des établissements Berton et Sicard de la porte Thiers.

 

Nous changeons de dimension même s'il s'agit à l'origine d'une entreprise familiale tissée par les Berton

 

 

 

Dans les années 1886 – 1889, Léon Berton achète à Mme de Montillet, un terrain de 2100² confrontant la rue Thiers sur 35 m de large et la rue Buffon sur 60 m de long.

Léon Berton.jpg

Sur ces terrains seront édifié de vastes bâtiments destinés à recevoir les fers et barres, les tôles, les fontes de bâtiment et tous autres gros produits destinés à la construction et à l'industrie.

 

Les travaux sont exécutes par l'entreprise Souvet d'après les plans de l'architecte Valentin.

 

 

L'entrée se trouve rue Thiers. Elle donne accès a une grande cour sur laquelle s'ouvre le magasin. Celui ci comprend une grande allée centrale et de chaque coté, les compartiments aménagés en raison des marchandises qu'ils doivent recevoir.

Berton Thiers 01.jpg

Les soldes

Berton Thiers 02.jpg

 

La troupe défile à la porte Thiers

Berton Thiers 03.jpg

Suivie du traditionnel corso

Berton Thiers 04.jpg

Le secteur des cuisinières

Berton Thiers 05.jpg

Celui des poêles

Berton Thiers 06.jpg

Les toitures de types industriels avec des pans à jour pour éclairer les ateliers

A l’extrême gauche, on aperçoit l'entrée de l'école maternelle Thiers

Sur la gauche les établissements Gagnières lieu actuel de l'inspection académique

En arrière plan le mess des officiers du 7 ème génie

Le 1er avril 1892 (ce n'est pas une blague!) la première ligne téléphonique reliant les magasins de la rue Rappe aux entrepôts de la rue Thiers est mise en service.

 Deux commerçants de la rue Thiers protestent contre le scellement dans leurs murs de consoles destinées à supporter la ligne.... Que dirait on maintenant !

Berton 1.jpg

Berton 2.jpg

Berton.jpg

D'autres vues des entrepôts

Nous étions mômes... et lorsque nous voulions cacher l'origine d'un trésor et qu'on nous en demandait la provenance nous disions : " je l'ai acheté chez Bertard et Sicon"... Nous étions contents de notre effet. Cela prouvait aussi l'importance et la notoriété de cet établissement.

Berton & Sicard fille remise 1 édit.jpg

les belles du quartier Buffon devant les établissements

Dépôt de tubes

Certaines se reconnaitront

Berton et sicard organisation interne.jpg

 

Dans l'organigramme ci contre, apparait le nom d'Henri Chantron, son fils Émile, fondé de pouvoir, était un camarade d'école de mon beau père.

Je l'ai connu lorsqu’il créa une entreprise près du lac du Pontet pour la livraison régionale des bouteilles de gaz de Total. C'est dire l'envergure de cet l'homme de caractère, toujours entreprenant.

 

 

Remerciement à Vincent Flauraux pour son apport précieux en documentation.

dimanche, 17 mai 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... un tableau

N Mignard étude à l'enfant édit.jpg

Nicolas Mignard

Étude pour l'enfant Jésus bénissant

Pierre noire, sanguine et rehauts de blancs

 

dimanche, 10 mai 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... un tableau

N Mignard jeune femme à la barrière édit.jpg

Nicolas Mignard

jeune femme à la barrière

Acquisition du cabinet des dessins

Musée du Louvre

samedi, 09 mai 2015

Devinette du jour... la solution 3/3

 

 

maison 1 édit.jpg

Maison natale de Pierre Boulle

25 rue des études

 

maison 2 édit.jpg

Hôtel de Brancas

13 rue Bouquerie

Siège de l’imprimeur

François Seguin

 

Quel est le lien entre ces deux célèbres maisons avignonnaises ?

 

 singes.jpg

La Planète des Singes de Pierre Boulle

 

 Collage.jpg

Miréo de Mistral imprimé pour la première fois par François Seguin

 Un indice de taille

 

Vous l'avez deviné, il s'agit des maisons de Pierre Boulle rue des études et de l’hôtel de Brancas, rue Bouquerie, autrefois maison d'édition de François Seguin.

Le premier est l'auteur de la célèbre planète des singes, le second, éditeur émérite de l'œuvre mistralienne. Et puis....

Boulle généalogie édit.jpg

et puis, il y a la généalogie, la mère de Pierre était une Seguin, son arrière grand père maternel était donc ce fameux François Seguin...

Te counsacre Mirèio: es moun cor, es moun amo,
Es la flour de mis an,
Es un rasin de Crau qu'emé touto sa ramo
Te porge un païsan.


Bravo à Michel Benoit qui a brillamment trouvé la réponse

En remerciement vous avez droit à la "Colonel Bogey march" ci après


podcast

 

vendredi, 08 mai 2015

Devinette du jour... Un indice 2/3

 

 

maison 1 édit.jpg

 

maison 2 édit.jpg

 

Quel est le lien entre ces deux célèbres maisons avignonnaises ?

 

 singes.jpg

 

 Collage.jpg

 Un indice de taille

 

 

jeudi, 07 mai 2015

Devinette du jour 1/3

maison 1 édit.jpg

 

maison 2 édit.jpg

 

Quel est le lien entre ces deux célèbres maisons avignonnaises ?

 

dimanche, 03 mai 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche, un tableau

Nicolas Mignard Visitation Met museum édit.jpg

Nicolas Mignard, esquisse pour le tableau de la visitation

Met Museum

samedi, 02 mai 2015

Du temps où l'intra muros était une cité industrieuse : L'exemple du quartier Buffon 6/6

Héritage du moyen age où on ouvrait les volets clos de l'échoppe au rez de chaussée alors que l"industrie" se pratiquait à l'étage.

Pas de délocalisation, tout se fabriquait et se vendait sur place, en circuit court comme on dirait de nos jours.

Activité nourricière, dans laquelle le terme de "maison mère" n'était pas du figuré...

Ce genre "commercial" perdura dans notre intra muros jusqu'après guerre. Quelques exemples concrets mais qui pourraient s'étendre à l'ensemble de la cité.

Aujourd'hui : Henri Plat,... un exemple vivant

 

Plat 01.jpgÉloignons nous un peu du quartier Buffon... au 9 bis de la rue Louis pasteur. Survivance de cette tradition séculaire, vous verrez Henri Plat, tailleur de son métier toujours penché sur l’ouvrage derrière sa vitrine sur rue .

 

 

Plat 02.jpg

Profitant de la lumière naturelle, il tire le fil et bâtit ses costumes. Lieu de rencontre de nombreux vieux avignonnais, il travaille en toute convivialité, ce qui n'est pas sans nous rappeler ces chroniques moyenâgeuses de savetier et autre financier.

 

Plat 04.jpgIl ne manque que les volets clos... il faut passer par la porte pour renter mais le logis se trouve à l'étage.

 

vendredi, 01 mai 2015

Du temps où l'intra muros était un cité industrieuse : L'exemple du quartier Buffon 5/6

Héritage du moyen age où on ouvrait les volets clos de l'échoppe au rez de chaussée alors que l"industrie" se pratiquait à l'étage.

Pas de délocalisation, tout se fabriquait et se vendait sur place, en circuit court comme on dirait de nos jours.

Activité nourricière, dans laquelle le terme de "maison mère" n'était pas du figuré...

Ce genre "commercial" perdura dans notre intra muros jusqu'après guerre. Quelques exemples concrets mais qui pourraient s'étendre à l'ensemble de la cité.

Aujourd'hui : Artigues, Grasset, Reboul-Fontaine

Artigues.jpg

 

Rue Notre dame des 7 douleurs se trouvait un corroyeur qui fabriquait notamment des sacs en cuir. Il s'agissait de la maison Artigues. Il fut remplacer par un fabriquant de charrue, M Vigne, qui commença son commerce à cet emplacement et s’agrandit en s'établissant place St Lazare.

 

 

grasset.jpgEn lieu et place de cet immeuble à l'architecture hideuse pour un centre historique, au 23 de la rue des 7 douleurs se trouvait l’entrepôt du liquoriste Grasset qui tenait son magasin de détail place Pie.

Devant se trouvait une gentille maisonnette toute fleurie de rosiers grimpants.

Cet entrepôt a fini comme dépôt de droguerie.

blason.jpg

 

Au 5 et 7 rue Notre Dame des 7 douleurs, se trouvait une maison bourgeoise dont il subsiste le blason, placardé de façon anachronique sur la nouvelle façade. Il s'agissait d'une ciergerie.

 

 

 

ciergerie.jpgCe fabricant de bougies était florissant jusqu'à la venue de la fée électricité.

Les descendants, architectes, décidèrent de tout raser pour construire un immeuble de rapport. Ainsi va la nécessité ...