Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 26 avril 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

adoration des bergers Louvre.jpg

Nicolas Mignard

Adoration des bergers - esquisse

Musée du Louvre

samedi, 25 avril 2015

Du temps où l'intra muros était une cité industrieuse : exemple du quartier Buffon 3/6

Héritage du moyen age où on ouvrait les volets clos de l'échoppe au rez de chaussée alors que l"industrie" se pratiquait à l'étage.

Pas de délocalisation, tout se fabriquait et se vendait sur place, en circuit court comme on dirait de nos jours.

Activité nourricière, dans laquelle le terme de "maison mère" n'était pas du figuré...

Ce genre "commercial" perdura dans notre intra muros jusqu'après guerre. Quelques exemples concrets mais qui pourraient s'étendre à l'ensemble de la cité.

Aujourd'hui : une maison d'une fréquentation un peu particulière...

 

Char 2.jpgPendant la guerre, Albert Char, le frère du célèbre poète louait à maître Mouret, capoulier du félibrige, la maison qui se trouve au 5 de la rue Buffon.

Au rez de chaussée, il établit un commerce de tissu spécialisé dans la confection.

 

 

 

 

 

frere.jpg

René Char vint dans cette maison et il n'est pas exclu qu'elle servit pour ses activités pendant la résistance.

le poème ci contre, fait il allusion à Albert ? je n'en suis pas sûr.

 

Oserais je dire : « Quelle couverture qu'un anodin commerce de toiles... »

 

vendredi, 24 avril 2015

Du temps où l'intra muros était une cité industrieuse : l'exemple du quartier Buffon 2/6

Héritage du moyen age où on ouvrait les volets clos de l'échoppe au rez de chaussée alors que l"industrie" se pratiquait à l'étage.

Pas de délocalisation, tout se fabriquait et se vendait sur place, en circuit court comme on dirait de nos jours.

Activité nourricière, dans laquelle le terme de "maison mère" n'était pas du figuré...

Ce genre "commercial" perdura dans notre intra muros jusqu'après guerre. Quelques exemples concrets mais qui pourraient s'étendre à l'ensemble de la cité.

Aujourd'hui : Armand, Perrin et cie

 

2 rue Buffon.jpgAu 2 de la Rue Buffon, là où a pris place la maison aux volets rouges, se trouvait la maison Perrin, marchand de vin.

 

Le débit de boisson lui même se trouvait en lieu et place du Théâtre du balcon Theatre du balcon.jpgrue Guillaume Puy.

 

 

 

 

 

 

11 rue Buffon.jpg

 

Rue Buffon, vers les numéros 11 et 13 de la rue se trouvait le dépôt de bois de M Armand, un célibataire endurci qui vivait chez ses parents...

 

 

 

 

Place des 3 Pilats 1.jpg... il exerçait son art de menuisier place des 3 Pilats.

 

 

 

18 rue Buffon.jpg

 

Au numéro 18 se trouvait un marchand de sucre, presque en face un marchand de charbon dont je ne me souviens plus du nom. Peut être que certains internautes peuvent me rafraichir la mémoire...

 

 

dimanche, 19 avril 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

Miganrd Ulysse attaché au mat de son navire musée lapidaire Avignon édit.jpg

Nicolas Mignard

Ulysse attaché au mat de son navire, les oreilles bouchées de cire et luttant contre le chant des sirènes

Musée lapidaire Avignon

samedi, 18 avril 2015

Au mas du juge

mas du juge 01.jpg

"la vieille bastide où je naquit, en face des Alpilles, touchant le clos créma, avait le nom de mas du Juge, un tènement de quatre paires de bêtes de labour, avec son premier charretier, ses valets de charrue, son pâtre, sa servante que nous appelions la tante, et plus ou moins d'hommes au mois, de journaliers ou journalières, qui venaient aider au travail soit pour les vers à soie, pour les sarclages, pour les foins, pour les moissons ou les vendanges, soit pour la saison des semailles ou celle de l'olivaison."*

mas du juge 02.jpg

Pan panet et Pan perdu s'en sont allés

mais un chien garde toujours la maisonnée

 

 

"Mes parents, des ménagers,  étaient de ces familles qui vivent sur leur bien, au labeur de leur terre... ils forment une caste à part... aristocratie qui fait la transition entre paysans et bourgeois..." *

 

mas du juge 03.jpg

 

mas du juge 04.jpg

 L'habitation de Mistral est toujours en place

mas du juge 06.jpg

mas du juge 07.jpg

mas du juge 08.jpg

mas du juge 09.jpg

mas du juge 11.jpg

mas du juge 12.jpg

les dépendances ont été aménagées en vastes salles de réception

collage 4.jpg

* Mémoire et récits de Mistral

 

 

 

 

 

 

 

dimanche, 12 avril 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

Mignard Persée tranchant la tête de la Gorgone Musée lapidaire Avignon.jpg

Nicolas Mignard

Persée tranchant la tête de la Gorgone

Musée lapidaire Avignon

dimanche, 05 avril 2015

Mignard d'Avignon... un dimanche... Un tableau

Mignard Bayons adoration des mages édit.jpg

Adoration des mages

Église de Bayons

samedi, 04 avril 2015

Les frères Almaric au XVIII ème siècle

 

Paul Almaric menuisier sculpteur Avignon XVIII ème

St Charles.jpg

 

Vers la fin du XVIII siècle, avec son frère, le menuisier sculpteur Jean Théophile Almaric, il exécuta le baldaquin qui surmonte le maître autel de la chapelle du séminaire Saint Charles à Avignon.

Crucifix de Jean Guillermin.jpg

Mort le 12 février 1840, Jean Théophile était membre de la confrérie des pénitents noirs de la miséricorde. C'est lui qui sauva le célèbre crucifix de Jean Guillermin

dimanche, 29 mars 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

Nicolas_Mignard-Visitation pénitents noirs Avignon édit.jpg

La Visitation

Pénitents noirs d'Avignon

samedi, 28 mars 2015

22 rue Bouquerie

Après l'étude d’Adrien Marcel sur la vie de Molière à Avignon, le 9 mars 1922, il fut décidé d'apposer, sur le mur de l'immeuble de la rue de la Bouquerie au numéro 22,une plaque de marbre portant le libellé suivant :

2013 07 03 Bouquerie maison Nicolas Mignard jeu de paume 1.jpg

     « Celle maison qui a appartenu au peintre Nicolas Mignard, possédait 
dans ses dépendances un jeu de paume où Molière donna la Comédie
en 1655 et 1617 »

2013 07 03 Bouquerie maison Nicolas Mignard jeu de paume 2.jpg

L'inauguration officielle de cette plaque fut fixée au 
vendredi 14 juillet 1922 à 10 heures du matin. Façade pavoisée, Maire en tête, adjoints, chefs de service
de la Ville, Conseillers de Préfecture, le Colonel Lançon
représentant M. le Général commandant la Division,
délégués de l'enseignement et les corps constitués
assistèrent à la cérémonie

Le voile qui couvrait la plaque ayant été retiré, le Secrétaire général de
l'Académie de Vaucluse déclama avec lyrisme:

Tu pris cette ruelle, et, dans cette maison, Tu dressas les tréteaux de ta Muse folâtre. Avec toi l'on s'instruit, alors qu'on croit s'ébattre, Et ta gaîté partout est une floraison. Malgré le dogme étroit et l'ardente oraison, La foule avignonnaise, avide de théâtre, Escholiers, clercs, bourgeois, un soir, ont quitté l'âtre, Pour s'abreuver de rire et de saine raison. Comme nos bons aïeux, nous aimons l'ariette. Mireille a le bon sens et l'esprit d'Henriette. Molière, garde-nous du fourbe commensal. Plus que jamais ta race à la nôtre s'allie, Et nous avons voulu, pour que nul ne l'oublie, Graver ton nom français sur ce seuil provençal.

Sonnet à Molière de Paul Manivet


Lors de la récente restauration de cette splendide demeure, la plaque fut
jetée au rebuts par des ouvriers peu au fait de l'histoire avignonnaise et brisée.
Un heureux concours de circonstances et une démarche individuelle permit,
in extrémis, de récupérer les morceaux et de les remettre en place.
Ils ont subi quelques outrages mais la mémoire est conservée.

 

dimanche, 22 mars 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

Nicolas_Mignard-Sainte_Barbe_et_sainte_Marguerite St Pierre Avignon édit.jpg

Sainte Barbe et Sainte Marguerite

Église St Pierre d'Avignon

samedi, 21 mars 2015

Aéronautic club de provence 2/2

ernest Chalamet édit.jpg

Ernest Chalamel (1846-1921), le célèbre  félibre dieulefitois, maître en gai savoir, grand ami de l'aviateur Roger Morin entre en relation avec Frédéric Mistral et organise le rendez vous de Maillane.

Photo ci contre prise par Roger Morin lui même

Roger Morin se propose de venir le rejoindre par les airs, à l'issu du meeting d'Avignon Courtine.

Le 2 juin 1911 donc, il survole Maillane sous les regards ébahis des villageois, assistant pour la première fois à un pareil spectacle, et atterrit dans un champ sommairement aménagé près de la résidence du poète.

Mono plan Beriot édit.jpg

Mistral lui dédicace un exemplaire de son œuvre Mireille.

Espandisso tis alo

Mounto que mountaras

Rèn dé plus béu veiras

Qu’en terro Provençalo.

Étends tes ailes

Monte, aussi haut que tu peux

Rien de plus beau tu ne verras

Que la terre provençale

 

Morin au dessus de Villeneuve.jpg

Il s'en retourne le 10 juin vers Dieulefit et survole un instant le fort St André après avoir salué la foule avignonnaise en liesse.

vendredi, 20 mars 2015

Aéronautic club de Provence 1/2

Qui se souvient de l’aérodrome rustique de Courtine?

Qui a en mémoire les meetings aériens autour des tours du palais des papes...

... folies de ces pionniers de l'aviation qui sévirent aussi à Avignon

La semaine de l'aviation était organisée par Courtine Aviation,  le grand meeting se déroule du 20 au 28 mai 1911 à l'occasion de la course Paris Rome.

Conneau édit.jpg

les avignonnais applaudirent l'enseigne de vaisseau Jean Louis Conneau dit "Beaumont" arrivé premier suivit de près par un certain Roland Garros.

Beaumont survolant Courtine.jpg

Le voici survolant le terrain de Courtine

l'exploit du jour fut réalisé par Kunhling qui avec son mono plan Blériot arriva pour la première fois à tourner autour des tours du palais des papes pour revenir atterrir en Courtine.

 

Kunhling en Courtine.jpg

 

Ici on le voit faire son point fixe sur l'aérodrome de Courtine

Au sein de ce club dynamique, présidé par Achille Naquet, œuvre un vieillard que personne n'attend ici, un certain Frédéric Mistral, élu président d'honneur... Il participe pourtant activement à la promotion de l'idée aérienne.

mai 1911 tours du palais édit.jpg

L’intérêt de F Mistral pour l'aviation naissante le pousse à devenir président d'honneur de «l'aéronautic club de Provence » d'Avignon et publie à cette occasion des poésies et quatrains aéronautiques...

Mistral avion édit.jpg

 

Ce n'était certes pas le premier anachronisme de ce conservateur dans l'âme...

Il lance ainsi un appel à la jeunesse provençale

«Prenen sis alo à l’Iroundello

Jouvent ! a l’obri toutti daù

E la Provenço eilamoundaut

S’envolara din lis estello.»

Prenons ses ailes à l’hirondelle

Jeunes gens ! A l’œuvre tous courageux

Et la Provence tout là haut

S’envolera dans les étoiles

 

 

mercredi, 18 mars 2015

400 ans après... Micoulau Saboly 14/14

Nouvè fa l'an 1660, après lou mariage de Louis XIV

Lia quaucaren que m'a fa pou édit.jpg

Li a quaucarem que m'a faï pou

 

 ste famille.jpg
podcast

La camera delle lacrime, Bruno Bon

dimanche, 15 mars 2015

Mignard d'Avignon... Un dimanche... Un tableau

N Mignard étude de surplis et de draperie pour St Eloi 1645 église de chato édit.jpg

Étude de surplis et de draperie pour St Eloi

Église de Chateaurenard