Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 17 mars 2016

Campanado

Un coup pour le rez de chaussée

Deux coups pour le premier étage

Trois coups pour le second étage

Et un bon carillon, avant de partir en courant, pour réveiller toute la maisonnée

 ******

Avant que tous ne disparaissent devant la "modernité" des portiers électroniques

62 rue Guillaume Puy 1.jpg

62 rue Guillaume Puy

mardi, 15 mars 2016

Le poème du Rhône

Mistral jeune 1.jpg«La Provence apparaît, car son entrée, c'est le Pont Saint-Esprit avec ses piles et ses vingt arcs superbes qui se courbent en guise de couronne sur le Rhône. C'est la porte sainte, la porte triomphale de la terre d'amour.

L'arbre d'olives, le grenadier, fier de sa floraison, et les millets aux grandes chevelures, ornent déjà les côtes et les alluvions. la plaine s'élargit, les orées verdoient dans la clarté, le ciel s'emparadise...

...Au lit du Rhône, semé d'îles, le soleil jette ses rayonnements tièdes sur les tourbillons qui tournoient brillants.

Et l'un dans l'autre en tourbillonnant se perdent.

Et sur les bosquets d'où sortent les aubes avec leurs troncs à haute tige, blancs, ronds et polis, comme on dirait les cuisses de quelque nymphe ou de quelque déesse géante.

Des ségonaux verdoient les oseraies, dans les canaux, nombre de rousserolles poussent leur cri strident...

Nappe d'acier, les eaux longues et mornes amènent le sommeil, presque l'ivresse...»

jeudi, 10 mars 2016

Campanado

Un coup pour le rez de chaussée

Deux coups pour le premier étage

Trois coups pour le second étage

Et un bon carillon, avant de partir en courant, pour réveiller toute la maisonnée

 ******

Avant que tous ne disparaissent devant la "modernité" des portiers électroniques

Rue de la masse 1.jpg

Rue de la Masse (Cliquez sur la photo)

samedi, 05 mars 2016

La chapelle des Recollets

Hier je me faisais l'écho de trouvailles au couvent du Carmel.

 

A l’angle oriental de l'actuel monastère se trouvait une chapelle construite à la fin du XVII ème siècle et dont on ne trouve plus aucune trace apparente.

Les lieux ont été dégradés à la révolution, l'édifice servit de carrière de pierre à bâtir et les ruines furent transformées en habitation.

Cependant quelques éléments négligés de cette église témoignent encore de son existence.

arc brisé oriental 1.jpg

Un arc brisé qui devait surmonté la nef

cul de pilier.jpg

Un support dit en culot d'une retombée d'ogive

Ce couvent était à l'origine un couvent franciscain qui privilégiait un retrait du monde pour la méditation et la prière : L'ordre des frères mineurs recueillis d'où son nom de "Recollets".

vendredi, 04 mars 2016

Une visite impromptue au Carmel

On a rarement l'occasion d'accéder à ce lieu...

A la mort de son mari, Jean de Forbin le 12 décembre 1598, sa veuve, la baronne d'Oppède décida de consacrer le restant de ses jours à des œuvres de charité.

Claire de Pérussis, puisqu'il s'agit d'elle, était d'origine florentine, alliée à la famille de Pazzi de Florence par son père, elle dispersa une grande partie de sa fortune, dans un premier temps, au versement des rançons pour le rachat des captifs des barbaresques.

rachat-chretiens.jpg

 

Ces versements se faisaient principalement à Malte et à Tunis. C'est ainsi qu'elle eut connaissance du sort des ermites du Mont carmel, chassés dans la première moitié du XIII ème siècle par les sarrazins.

Carmel 1618 rue d'annanelle.jpg

Le 1er Carmel en 1618 à proximité de la rue Calade qui deviendra rue d'Annanelle

Paul V.jpg

Ses deux filles, Anne et Marthe désiraient « quitter le monde » et fonder un couvent. Claire de Forbin accéda à leur demande et décida de donner sa maison avignonnaise de la rue d'Annanelle et d'y fonder un monastère en souvenir du Carmel de Palestine

 Un bref du pape Paul V, en date du 5 mars 1613, autorisa la noble Dame de Forbin à changer "Les choses terrestres en célestes et les biens passagers en éternels"

 

 

En septembre 1792, les commissaires de la nouvelle république se présentèrent au couvent. Les sœurs entendirent la sentence d'expulsion et de saisie de leur biens. Sœur Thérèse s'enferma dans sa cellule : " Elle ne sortirai jamais qu'on ne vint l'en arracher de force"... et fut finalement autorisée à rester en compagnie des 13 moniales dans une maison adjacente mais les autres furent dispersés « dans le monde ».

le Carmel fut vendu comme bien national et voué à la destruction.

En 1801, au concordat, elle se réfugièrent rue du collège d’Annecy dans ce qui maintenant est devenu un théâtre. Mais la communauté s’agrandit, les locaux devinrent étroits.

blason du Carmel édit.jpg

Zelo zelatus sum pro domino Deo exercitum

Un double symbole surmonté d'une croix

Le manteau des carmélites aux pans entrouverts

&

Le mont Carmel

Le 5 mars 1819 elle eurent l'autorisation de s'installer dans l'ancien couvent des Recollets rue de l'observance et elles s'y trouvent toujours dans un lieu hors du temps avec le plus grand jardin d'Avignon intra muros de près d'un hectare !

carmel avignon édit.jpg

La découverte de trésors

De fabuleuses tapisseries du XVII ème siècle faites à la main avec du fil acheté grâce à la vente des cheveux des nones pour la confection de  perruques pour la noblesses!

tapisseries du carmel.jpg

Il s'agit de la vie de Sainte Thérèse d'Avila

tapisserie 1 bis édit.jpg

La transverbération

tapisserie 2 édit.jpg

Béatifiée en 1614 par Paul V

tapisserie 3 édit.jpg

La canonisation en 1622 par Grégoire XV

tapisserie 4 édit.jpg

Rédaction de son autobiographie : Le livre de la vie

 

et un trésor bien caché qui n'est pas souvent révélé...

Calote en plume de St Pie X édit.jpg

La calotte en plume de Saint Pie X

une relique de son vêtement

et le certificat avec sceau papal

 

Le crépuscule

 

L'institution ne compte plus qu'une dizaine de moniales, la plupart âgées.

L'artisanat qui avait été instauré dès la fondation du nouveau carmel rue de l'Observance vers 1817 avait hérité du savoir faire d'une religieuse, Marie Anne Manifassié, la bien nommée.

 

Il faisait sa réputation, la confection et la réparation d'objets en cire et notamment des fameux santons qui ont fait sa renommée, a été abandonnée.

petit Jésus en cire édit.jpg

Nombre d'avignonnais possèdent ce petit Jésus en cire du Carmel

 

santon de l'hotel d'agar.jpg

Le plus célèbre d'entre eux se trouve dans l’Hôtel d'Agar à Cavaillon (dont je vous recommande la visite)

il s'agit d'une fillette grandeur nature d'un mètre 30 environ

Le savoir n'est plus transmis, ce qui est une outrance.

Les moules et outils ont été jusqu'à présent conservés...  mais jusqu'à quand ?

Y aura t il un sursaut ?

* Photos en partie tirées du net

jeudi, 03 mars 2016

Campanado

Un coup pour le rez de chaussée

Deux coups pour le premier étage

Trois coups pour le second étage

Et un bon carillon, avant de partir en courant, pour réveiller toute la maisonnée

 ******

Avant que tous ne disparaissent devant la "modernité" des portiers électroniques

28 rue du roi René 1.jpg

28 rue du roi René (Cliquez sur la photo)

jeudi, 25 février 2016

Campanado

Un coup pour le rez de chaussée

Deux coups pour le premier étage

Trois coups pour le second étage

Et un bon carillon, avant de partir en courant, pour réveiller toute la maisonnée

 ******

Avant que tous ne disparaissent devant la "modernité" des portiers électroniques

Place Louis pasteur 1.jpg

7 Place Louis Pasteur (cliquez sur la photo)

samedi, 20 février 2016

Le domaine de Rodolphe 3/3

.../...

Une porte flanquée de pilastres toscans s'ouvre sur un vaste vestibule.

Lle logis du reste comporte tous les éléments d'une riche demeure provençale avec ses salons de réceptions et sa chapelle.

porte.jpg

L'ensemble quoique disparate nous offre :

La bastide par elle même avec ses décors en papiers peint

Bastide.jpg

La maison de maître

Un bosquet vert pour les parties de campagne

Bosquet vert.jpg

Une chapelle accolée à l'arrière gauche de la bastide, lieu de sépulture des tenants des lieux - y sont ils encore ?

chapelle.jpg

 

Un imposant portail d'accès sur une cour fermée

portail.jpg

 

Un pigeonnier,  privilège de la noblesse

pigeonnier.jpg

Un étrange puits-citerne crénelé comme pour rappeler l'importance de l'eau en terre provençale

Puits crénelé.jpg

Une beauté architecturale d'un autre temps

Succession après succession; l'ensemble a été morcelé...

Quelqu'un relèvera t il le défi de remembrer  et de le restaurer avec harmonie?

vendredi, 19 février 2016

Le domaine de Rodolphe 2/3

.../...

Fi les souvenirs de jeunesse, le lieu est une merveille de l'histoire et de l'histoire de l'art.

Anne de Montmorency.jpgAttesté depuis le 16 ème siècle puisque Anne de Montmorency y établit son campement en 1536 pour défendre Avignon de l'emprise des armées de Charles Quint et restaurer l'autorité de François 1 er sur la Provence.

Là fut certainement édifié une petite fortification puisque les cartes de l'époque évoque ce lieu sous l’appellation de redoste.

 

cassini édit.jpg

Appellation Redoste au XVII ème siècle

Cette redoute fut naturellement mise au service d'une activité pastorale qui l'utilisa en guise de « jas » entouré d'une terre ingrate, pentue et caillouteuse, appartenant au Maquis de Sade, bisaïeul du fameux chenapan.

salvador.jpgEn 1716 le marquis la cède à un certain Claude de Salvador, docteur en droit de l'université d'Avignon, pénitent gris de la compagnie des pénitents de la rue des roues d'Avignon dont il assura en1733 la commémoration du tricentenaire du miracle des eaux du 30 novembre 1433, il fut également associé à la fondation du séminaire de Sainte Garde (actuel conservatoire de musique) ainsi qu'à l’œuvre des carmes déchaussés, plusieurs fois consul, ambassadeur auprès de la reine d’Espagne en visite à Marseille.

 

Il pris le titre de Sieur de la redoste (le nom de Rodolphe provient d'une analogie phonétique probablement retranscrite dans les actes officiels) en terroir de Chateauneuf (de gadagne).

carte d'état major 1820 édit.jpg

transformé en Rodolphe ici sur une carte de 1820

En 1718, il charge le célèbre architecte Jean Baptiste Franque, celui de l’hôtel de Villeneuve actuel musée Calvet de lui construire une bastide confortable.

.../... à suivre

 

jeudi, 18 février 2016

Le domaine de Rodolphe 1/3

Il y a quelques temps, la presse dauphinoise nous avait relaté l'invention de tapisseries de la maison Joseph Dufour dans un ancien hôtel particuliers de Viviers.

Vivier hotel édit.jpg

L'annonce avait fait grand bruit, tant ces vestiges sont rares et de qualité. Il faut dire que nous parlons d'un temps où la tapisserie était un décor peint à la main. Elle était destinée à un lieu précis et correspondait donc à une commande unique.

Seuls des « gens de qualité » pouvaient s’offrir pareilles merveilles.

Viviers tapisseries édit.jpg

 Scènes familiales et champêtre de Viviers

Cette découverte ne fut pas sans me rappeler mes escapades de jeunesse sur les collines entourant Morières les Avignon. Là se trouvait une bastide, maison de maîtres d'une vaste et active ferme, toute refermée sur un large enclos.

Point d'autoroute, point de villas, point de circulation.... Nous flânions au milieu des activités pastorales et agraires, nous rêvions d'aventure alors qu'au dessus de nous planait un de ces oiseaux de bois et de papier, œuvre de ces passionnées de vol à voile qui décollaient d'un champs tout proche, pompeusement baptisé terrain d'aviation !

rodolphe vue aérienne 2.jpg

Vol à voile au dessus de la ferme de Rodolphe

Nous eûmes pourtant l'occasion un jour de renter dans cette mystérieuse bastide et là, je vis de mes yeux d'enfant les fameuses tapisseries de Dufour. sans en apprécier il est vrai leur juste valeur. Cependant je trouvais ce décor romantique mais en décalage complet avec l'ardeur du travail, sous le soleil, des ouvriers agricoles.

Je suis retourné voir ce domaine... Quelle pitié, l'activité n'est plus soutenue comme auparavant, les bâtiments ont été divisés par lot à usage d’habitation, la globalité du domaine n'est plus pris en considération... chacun pour soi pourrait on dire. Et l’environnement... un désastre de laideur !

La bastide demeure, je l'ai bien reconnue avec son bosquet de verdure, mais la maison est hermétiquement close, blindée... le trésor doit toujours s'y trouver.

cupidon édit.jpg

La tapisserie en grisaille des amours de Psyché et Cupidon

Psyché emportée par le vent

Le retour auprès de ses sœurs

Psyché surprend le bel adolescent mais laisse tomber sur lui une goutte d'huile bouillante

.../... à suivre

 

mardi, 05 janvier 2016

Descroutadou... La Mirande

descroutadou la Mirande 1 édit.jpg

Hôtel de La Mirande (cliquez sur la photo)

mardi, 29 décembre 2015

Descroutadou... 29 rue Banasterie

descroutadou 29 rue Banasterie 1 édit.jpg

Joli cœur (cliquez sur la photo)

mardi, 22 décembre 2015

Descroutadou... 5 Rue Roquille

descroutadou 5 rue Roquille 01 édit.jpg

5 Rue Roquille (cliquez sur la photo)

mardi, 15 décembre 2015

Descroutadou... 5 Rue Félix Gras

descroutadou 5 rue Félix gras 1 édit.jpg

5 Rue Félix Gras (cliquez sur la photo)

mardi, 08 décembre 2015

Descroutadou... 2 Rue Mignard

descroutadou 2 rue Mignard 1 édit.jpg

2 Rue Mignard (cliquez sur la photo)