Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 20 septembre 2018

Le commerce avignonnais des années 50

agricol ranc.jpg

En lieu et place des bureaux actuels du crédit agricole

ranc.jpg

se trouvait le fromager Ranc dans cette rue Bonneterie

si commerçante avec la proximité des Halles centrales

mercredi, 19 septembre 2018

Le commerce avignonnais des années 50

52 avenue montclar 1.jpg

52 avenue Montclar

52 av monclar.jpg

C'est dans ce quartier, si prisé d'Avignon dans les années 50, qu’œuvrait Fernand Aillan

marchand de vin et de café

le comptoir était toujours plein

dimanche, 16 septembre 2018

Le commerce avignonnais des années 50

104 rue Philonarde.jpg

Au 104 de la rue Philonarde se trouvait une mercerie tenue par la veuve Jancet

sous l'enseigne "La Bonnal"

104 rue Philonarde modofié.jpg

la boutique avait un peu cet aspect là, avec une rangée de jours au dessus de la vitrine.

Veuve de guerre de 14 /18 d'un peintre bitterois, elle est venue s'installer à Avignon avec son petit pécule.

jancet.jpgUne gentille femme, pleine d'entrain, utilisant souvent le provençal pour s'exprimer

( en ce temps là notre langue était encore une langue vivante)

Levée à 6 h du matin, elle ôtait les clavettes des volets de bois jusqu’à 9 h du soir.

Je me souviens pendant la guerre d'Algérie, il n'était pas rare que cette rue soit le théâtre de règlements de compte sur fonds d’impôt révolutionnaire levé par le FLN

A deux ou trois reprises, un cadavre est venu entraver sa devanture :

"Oh pétan, mai oune autre !"

Une entraide bénévole me fit connaitre son arrière boutique qui lui servait tout à la fois de stock, de cuisine, de séjour et de chambre à coucher.

Au fond, une petite porte donnait sur une courette où une sorgue malpropre et odorante courrait sous un ponton de pierre.

ponton de pierre.jpg

Curieusement ce vestige est passé à la postérité, bien que la sorguette ait été recouverte, probablement transformée en égout !

Dans cette arrière boutique, je remarquais une énorme poutre peinte du XVII ème siècle...

Qu'est elle devenue ?

vendredi, 25 août 2017

Le commerce avignonnais des années 50

57 avenue monclar 1.jpg

La boucherie de Joseph Bonneau

57 av Monclar.jpg

au 57 de l'avenue Montclar, ses successeurs ont toujours perpétués le métier

jusqu'à ces dernières années

où la concurrence des supermarchés a eu raison de l'activité

mardi, 01 août 2017

le commerce avignonnais des années 50

Mourard 19 rue four de la terre.jpg

19 rue du four de la terre

Ici se trouvait le coiffeur Mourard, un homme fin et élégant, toujours bien mis de sa personne, l’œil coquin et vif, il portait une petite moustache qui plaisait tant aux dames...

samedi, 15 juillet 2017

Le commerce avignonnais des années 50

le chalet suisse.jpg

58 rue Bonneterie

Ici ce trouvait un horloger à l'enseigne du

"Chalet suisse"

La boutique avait tout à la fois la forme d'un chalet en rondins vernissés et celle d'un coucou suisse.

Les gamins que nous étions, adoraient cette devanture qui nous transportait dans un monde technique inaccessible à nos moyens et dans ces alpes suisses enchanteresses

samedi, 24 juin 2017

25 juin 1944

Attaque menée par 150 avions de la 15 ème US air force :

Trois vagues d'appareils Consolitated B 24 liberators, bombardent Avignon en trois vagues successives volant entre 2000 et 3000 mètres d'altitude.

consolitated b 24 liberator.jpg

Le B 28 liberator

L'alerte a durée 2 heures de 8h45 à 10h45 pour un bombardement par bombes explosives de 250 et 500 Kilos pendant 35 minutes.

bombardement 25 juin 1944.jpg

Photo prise du beffroi de l’hôtel de ville, en premier plan, le clocher de St Agricol (photo Pellas)

1500 point d'impacts ont été relevés au sol.

Les objectifs visés :

Fontcouverte

Viaduc , usine Orga à la petite vitesse et SAP

petite vitesse.jpg

Foncouverte, Central téléphonique du Pontet, usine Alpha

Le bilan :

100 immeubles détruits

le choeur de la chapelle du petit séminaire.jpg

Le chœur de la chapelle du petit séminaire rue d'Annanelle, victime collatérale

bombardement pont suspendu.jpg

Le pont suspendu est touché au lieu et place du viaduc ferroviaire

dégats sur le pont suspendu.jpg

Les dégâts sont importants,

seul le bac à trail restera à disposition des avignonnais pour se rendre sur la Barthelasse

 

15 morts

60 blessés

On reprochera souvent le manque de précisions des bombardements américains du à l'altitude trop élevée.

 

mardi, 20 juin 2017

Le commerce avignonnais dans les années 50

Royer.jpg

 18 rue Thiers

...La mère Royer, s'occupait de la boutique de bonbons, contiguë.

Ce n'étaient que bocaux remplis de merveilles colorées... Les enfants changeaient de trottoir au mépris de la sécurité pour entrainer leurs mères chez la tentatrice...

En prenant de l'âge, la patronne eut du mal à faire respecter les codes de bonne conduite et une partie de la recette partait, sous forme de sucreries, dans la poche de galopins chapardeurs.

Il faut dire que la boutique de farces et attrapes du père Royer avait fermé avec la disparition du tenancier et sa veuve n'avait plus la vivacité de l'age ni la force de caractère du marchand de pétards !

jeudi, 15 juin 2017

Le commerce avignonnais dans les années 50

... Nous nous précipitions donc vers le 20 rue Thiers...

farce et attrapes 1.jpg

dans la boutiques de farces et attrapes pour nous fournir en pétard en tout genre :

  • pétard à mèche qui avaient l'avantage d'être associés en guirlande de pétarade
  • pétards mammouth qui se grattaient simplement sur une boite d'allumette
  • pets de diable que l'on jetait à terre ou qui "explosaient" lorsqu'on y marchait dessus... bien inoffensifs ceux là

La boutique était tenue par le père Royer

mardi, 13 juin 2017

Le commerce avignonnais dans les années 50

Costumes Bertrand 1.jpg

Au 15 de la rue d'Amphoux

Costumes Bertrand 2.jpg

se trouvait le costumier Bertrand

Il était le prestataire officiel du théâtre municipal

Il a fourni en fracs, costumes de mariage, robes blanches, aubes de communion toute la classe populaire avignonnaise qui ne pouvait invertir des sommes énormes pour des cérémonies d'un jour.

Enfants, il nous arrivait, de "louer", une coiffe indienne ou une écharpe pour nos échappées carnavalesques du bon mardi gras...

Mais les garçons se précipitaient le plus souvent vers une autre boutique de la rue Thiers...

mardi, 30 mai 2017

Rue Guillaume Puy

mur 1.jpg

mur 1a.jpg

du street art à la sortie de l'école Thiers

mur 2.jpg

mur 2a.jpg

Une heureuse initiative sur un mur enlaidi

 

mardi, 16 mai 2017

C'est vrai que ça fait six mois que ça dure...

pavés rue laboureur 1.jpg

Les habitants du quartier interrogés, trouvent le temps long...

pavé rue laboureur 2.jpg

et que dire du musée dont l'entrée est entravée aux visiteurs

pavés rue laboureur 3.jpg

Nous sommes rue du laboureur... Vous l'aviez compris !

dimanche, 30 avril 2017

Place Pompidou

 

Pompidou.jpg

J'aime à reposer mes jambes engourdies sur cette place calme, ombragée de tilleuls et de micocouliers...

Pompidou 1.jpg

... arbres qui sentent bon notre Provence qui enchantent les nombreux touristes qui fréquentent les restos d'alentours

Pompidou 2.jpg

Mais quelle désolation, ce manque d'entretien.. les bacs n'ont plus vu de fleurs depuis des lustres et ne parlons pas du spectacle des poubelles sous le regard des convives de passage !

Cliquez sur chacune des photos pour vous rendre compte.

mercredi, 19 avril 2017

Loin de moi toute polémique, mais...

... Voici un petit éditorial local qui cependant m'interpelle

le clocher des Augustins 1.jpg

 

dimanche, 19 mars 2017

C'est vrai que cette placette est à l'abandon

 

Pignotte 1.jpg

Les pauvres de Benoît XII qui recevaient l’aumône des petits pains seraient ils dépaysés ?*

Pignotte 2.jpg

68000 pains de 250 g en forme de pigne de pin étaient distribués hebdomadairement sur cette place !

Pignotte 4.jpg

Une reprise en main totale de ce quartier délaissé est des plus urgentes

 

chapelle de la visitation.jpgMais qu'est devenu le paisible marché aux volailles de mon enfance ?

Qui remettra en valeur cette merveille du baroque provençal, due à l'architecte Royers de la Valfenière sur les subsides de l’évêque Philonardus ?

Notre Dame de la Visitation, si honteusement délaissée, est en train d'agoniser !

 

* Avec l'aimable autorisation de touk