Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 05 août 2015

Morto !

 Morto !

Morto !

 Morto !

Morto 001 édit.jpg

Morto 002 édit.jpg

Morto 003 édit.jpg

Précipitez vous... rue du roi René...

Morto 004 édit.jpg

Morto 005 édit.jpg

Morto 006 édit.jpg

C'est du figuratif

Morto 007 édit.jpg

Morto 008 édit.jpg

Morto 009 édit.jpg

 C'est éphémère...

Morto 010 édit.jpg

 C'est du Morto !

 

jeudi, 30 juillet 2015

Epigramme festivalier en prose

Fumigène petite robe de fète.jpg

mardi, 28 juillet 2015

Festival in...

fin de partie 01.jpg

... Festival out

fin de partie 02.jpg

la troisième mi-temps

fine de partie 03.jpg

l'heure du nettoyage

jeudi, 23 juillet 2015

En exclusivité pour "Avignon intra muros"

Clown 1 édit.jpg

Pressée...

Clown 2 édit.jpg

d'être dans la presse !

mercredi, 22 juillet 2015

C'est mon choix

chagrin magnifique édit.jpg

La seconde affiche qui a retenu mon attention

mercredi, 15 juillet 2015

Mi Carème ... Non mi festival

affiche préférée édit.jpg

Comme à l'accoutumée... mon affiche préférée

mercredi, 23 juillet 2014

Festival d'Avignon ... Mouna pour ceux qui se souviennent

Alias Dupont, mais on ne fait pas carrière avec un nom pareil, ce sera donc Mouna Aguigui

Mouna 1 édit.jpg

Devant la Banque de France... Tout un symbole

Diogène des temps modernes, philosophe à 4 sous, vrai anar à vélo

Mouna 2 édit.jpg

C'était le temps des "beatnik" et du "leaving theater"

Gentil hurluberlu, quelque peu désabusé

Un vrai "fada" comme on dit en Provence, au sens étymologique du mot :

Celui qui est habité par les fées !

 

vendredi, 09 août 2013

Festival d'Avignon... Si je ne devais retenir qu'une seule affiche...

a la façon de Cocteau 1.jpg

A la manière de Jean Cocteau

jeudi, 01 août 2013

Festival d'Avignon... Héloïse Martin nous parle de Baba Gaya

Baba Yaga s’invite au Festival d’Avignon 

Baba Yaga s’invite au Festival d’Avignon (Interview)

Baba Yaga, connu en France grace "aux tableaux d'une exposition" de Moussorgsky est une pièce destinée avant tout aux enfants.

Pour se débarrasser de la petite orpheline Vassilissa, sa marâtre l’envoie chercher du feu dans la forêt où vit la méchante sorcière Baba Yaga. Mais la petite fille tient dans ses mains une poupée magique, un cadeau de sa mère, qui l’aide à surmonter toutes les difficultés.

 La Baba Yaga s’inspire du conte russe Vassilissa-la-très-belle, Héloïse Martin, directrice artistique de Carabistouilles et Compagnie, nous parle de sa mise en scène.

« Ce sont des souvenirs d’enfance. Lorsque j’étais petite fille cette figure m’a marquée. Les illustrations d’Ivan Bilibine me faisaient réver.

Mes enfants ont lu Baba Yaga dans l'édition du père Castor, version très expurgée que connaissent les petits français. Vassilissa va chercher du fil et une aiguille chez la sœur de la marâtre qui vit dans la forêt.

Je préfère la version russe dans laquelle Vassilissa va chercher du feu dans la forêt :très symbolique, elle évoque une transmission de l’intuition féminine entre une mère et une fille.

Dans les contes occidentaux, l'héroïne devient femme quand elle rencontre son prince charmant, qui la sauve... ils se marient, vivent heureux et ont beaucoup d' enfants...

Dans le conte russe, Vassilissa a peur de la sauvage Baba Yaga, elle l'apprivoise jusqu'à ce que Baba Yaga deviennent une source de créativité, de richesse et de force. Vassilissa devient femme en dominant sa peur de la vie.

On suppose qu'à la fin du conte, Vassilissa épouse le Tsar, mais ce qui nous a intéressé, c’est la rencontre entre la petite héroïne et cette sorcière. Comment s’est nouée la relation entre elles.

/...

Baba Yaga sans aucun sentiment mange les enfants... horrible bien sûr !

Ce personnage qui semble manicheen, est cependant ambivalent.

Dans ses contes Luda Bilibine nous initie à la rencontre. Suivant le personnage qu’elle a en face d’elle, Baba Yaga va soit l’aider dans sa quête, soit la repousser. C’est comme ça que nous nous comportons dans la vraie vie : nous changeons en fonction de notre interlocuteur.

Vassilissa dit à sa poupée : « Si j’y vais, elle va me manger », et la poupée lui répond : « Ben non, par forcément. Peut-être que tu vas lui apporter quelque chose que les autres ne lui ont pas apporté et elle ne va pas te manger. »

Dans ce spectacle j’incarne la mère (la conteuse) et la marâtre. On ne voit jamais Baba Yaga, elle est tellement affreuse et vieille qu’elle ne sort pas, elle reste un monstre tapi dans son izba à pattes de poule à la recherche de proies. L'imaginaire des enfants fait le reste...

Deux noms d'origine russe apparaissent au générique de la pièce.

Macha Kapustina, la costumière, est moscovite. Elle nous a fourni le costume de Vassilissa, qu'elle portait adolescente lors des spectacles qu'elle donnait en Russie.

Hélène Gédilaguine, qui joue le rôle de Vassilissa, est à moitié russe, mais c’est une pure coïncidence. Ni moi, ni le metteur Philippe Ferran ne sommes russes.

D'après une interview traduite du russe de LVDLR


podcast

Baba Yaga extrait des tableaux d'une exposition de Moussorgsky

mercredi, 31 juillet 2013

Bourg neuf

Bourg neuf 1.jpg

 

 

Pour clore la saison

Le théâtre du Bourg neuf...

 

 

 

Bourg neuf 2.jpg

vous offre son coeur...

samedi, 20 juillet 2013

Festival d'Avignon... Démonstration du robot dessinateur

robot 01.JPG

Cliquez sur le robot pour voir la vidéo

vendredi, 19 juillet 2013

Place Pasteur

peintre

De bon matin...

2013 07 18 Place Pasteur  sur motif 2.jpg

... sur le motif.

2013 07 18 Place Pasteur  sur motif 3.jpg

comme au temps du grand Grivolas

jeudi, 18 juillet 2013

Festival d'Avignon... Spectacles pour enfants (publicité gratuite)

 
Pour les enfants qui seront grands !
 
(Touche Ctrl + molette souris pour agrandir l'album)

mercredi, 17 juillet 2013

Festival d'Avignon... suite de la note du 5 juillet

affichage

On comprend mieux pourquoi il ne voulait pas d'affichage !

vendredi, 12 juillet 2013

Rue des Teinturiers... voir le tee shirt, pardon le polo en forme de T

2013 07 11 Concurrence.JPG

Concurrence déloyale